La ministre de la santé demande qu'on lui démontre que le vapotage est utile dans la lutte contre le tabagisme

Publié le par Monsieur Vapoteur

La ministre de la santé demande qu'on lui démontre que le vapotage est utile dans la lutte contre le tabagisme
Olivier Veran, neurologue au CHU de Grenoble-La Tronche et député de la 1re circonscription de l’Isère a interrogé en Commission des Affaires Sociales la Ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, sur la place du vapotage dans la lutte contre le tabagisme et sur les régimes structurels à expérimenter dans les territoires pour financer les soins au parcours, en stimulant et en accompagnant les professionnels de santé dans leurs prises d'initiative.
Voici la réponse d'Agnès Buzyn :

" Vous m’avez posé une question me demandant mon avis sur le vapotage, j’ai eu des avis qui ont évolué au cours du temps. En fait, je suis rarement dogmatique, je suis comme vous médecin hospitalier, j’ai tendance à regarder l’analyse et la litterature. Il fut un temps ou des études montraient que le vapotage réduisait le nombre de cigarettes fumées mais ne permettait pas l’arrêt du tabac. Bon... Hors en cancérologie, ce qui compte dans le tabagisme c’est d’arrêter de fumer puisque c’est la longueur du tabagisme qui compte beaucoup plus que le nombre de cigarettes fumées. Donc le vapotage n’apportait absolument pas le bénéfice que l’on souhaitait en terme d’arrêt du tabac. Et donc je me suis pas du tout battu pour que le vapotage soit favorisé. En plus, on avait quand même un certains nombres de doutes sur la qualité des produits utilisés donc voila… Moi je suis la littérature scientifique, si on me démontre maintenant que le vapotage est utile, je changerais éventuellement la façon dont il est aujourd’hui encadré en France. Je n’ai pas d’avis personnel en fait sur le sujet. "

Commenter cet article