La cigarette électronique aide vraiment à arrêter de fumer, selon une nouvelle étude

Publié le par Monsieur Vapoteur

La cigarette électronique aide vraiment à arrêter de fumer, selon une nouvelle étude
La question de la cigarette électronique divise. Entre ceux qui voient là un moyen d’arrêter de fumer, ceux qui voient ça comme un danger inutile et les derniers qui considèrent le vapotage seulement comme un loisir sans lien avec la vraie cigarette, personne n’est d’accord. Pourtant, une nouvelle étude veut clarifier cette situation.

Une nouvelle étude

Publiée sur The BMJ, cette nouvelle étude a été menée sur une période de quinze ans sur 160 000 personnes aux États-Unis. Cette étude a observé que depuis l’apparition de la cigarette électronique ces dernières années, les fumeurs ayant arrêté, ou tentant d’arrêter, se montrent beaucoup plus nombreux.

L’étude indique que 65% consommateurs de cigarette électronique de l’échantillon de personnes ont déjà tenté d’arrêter de fumer complètement , contre seulement 40 % du côté des fumeurs de clopes à l’ancienne. 8 % des vapoteurs ont complètement arrêté de fumer ces trois derniers mois, tandis que ce chiffre descend à 5 % pour les fumeurs classiques.

De plus, l’étude affirme que le nombre de personnes ayant totalement arrêté de fumer a augmenté de 1,1 % entre 2011 et 2015, soit les années où la cigarette électronique est apparue. Ce chiffre ne paraît pas énorme, mais il bondit par rapport aux années précédentes.

Un palliatif pour arrêter la clope ?

La cigarette électronique fait débat. Il est vrai que les risques ne sont pas encore connus et certains clament même qu’inhaler la nicotine contenue dans les liquides serait plus dangereux que d’aspirer l’épaisse fumée bleue des cigarettes classiques.

Le fait est que la cigarette électronique peut être prise comme un moyen d’arrêter de fumer, et non comme un outil de remplacement, comme le montre l’étude américaine.

Dans tous les cas, cette étude vient appuyer le fait que l’e-cigarette peut aider à arrêter plus facilement de fumer. Et je dis bien : peut.


Source : Journal du geek

Commenter cet article