Eurobaromètre 2017 sur l’e-cigarette

Publié le par Monsieur Vapoteur

Eurobaromètre 2017 sur l’e-cigarette
Depuis 2014, la proportion de ceux qui ont au moins essayé la cigarette électronique dans les 28 pays de l’Union européenne a augmenté (15% contre 12% en 2014).

Cependant, la proportion d’utilisateurs réguliers (2%) est restée stable. Ceci, dans une Union où la perception de la cigarette électronique reste contrastée.
Suite du décryptage de l’Eurobaromètre 2017 de la Commission européenne publiée à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac.

La majorité (61%) de ceux qui ont commencé à utiliser des cigarettes électroniques l’ont fait afin de freiner leur consommation de tabac, 31 % parce qu’ils considéraient que les cigarettes électroniques étaient plus saines ou 25 % pour des raisons économiques.

14% des sondés déclare avoir totalement stoppé la consommation de tabac en ayant recours à la cigarette électronique. 10% pensent qu’ils recommenceront à fumer et 17% sont parvenus à réduire leur consommation de tabac sans pour autant arrêter de fumer. Les autres consommateurs ne se prononcent pas encore.

Près de la moitié (44 %) des répondants ont vu des publicités pour des cigarettes électroniques ou des dispositifs similaires, mais peu (7 %) l’ont vu souvent. Ces publicités sont mieux perçues au Royaume-Uni (65%) et en Irlande (63%).

Sur l’ensemble de l’échantillon, un peu plus de la moitié (55%) des répondants pensent que les cigarettes électroniques nuisent à la santé de leurs utilisateurs. Cette proportion a légèrement augmenté depuis 2014 (+ 3 points).

Une majorité est ainsi favorable à l’interdiction d’utiliser des cigarettes électroniques dans des endroits où est interdit de fumer. 46% se déclarent en faveur d’un emballage neutre, 56 % pour l’interdiction d’affichage au point de vente et 40 % pour l’interdiction des arômes dans les e-cigarettes.

À suivre ...


Source : Le monde du tabac
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article