Vidéos - 10 choses à savoir sur le diacétyle

Publié le par Mickaël Hammoudi

Vape et Diacétyle parlons-en ! Car à un moment faut arrêter de prendre les fumeurs et les vapoteurs pour des jambons ! Halte à la désinformation sur la Vape !

Définition :

Le diacétyle ou butane-2,3-dione C4H6O2 est une cétone liquide, volatile, jaune, à odeur de fromage ou suivant la concentration, de transpiration fermentée (pieds sales, aisselles). Produit secondaire de la fermentation, la butanedione est présente dans le beurre, crèmes fraîches, produits lactés et boissons alcoolisées auxquels elle confère une note caractéristique de beurre. Cette molécule se forme lorsqu’on incube la crème avec des bactéries. Les microorganismes le plus souvent utilisés sont Lactococcus lactis, Lactococcus cremoris et Lactococcus lactis subsp lactis var diacetylactis. Après l’incubation, la crème est battue.

Les enveloppes qui entourent les gouttelettes de graisse sont ainsi rompues : celles-ci fusionnent alors en une masse. Les laits de brebis et de chèvre sont plus riches que le lait de vache en triglycérides : le fromage fabriqué avec ces laits, comme le roquefort est ainsi plus riche en molécules à goût piquant. La butadione est présente dans les vins à des doses pouvant atteindre 2 mg·l-1, mais, en général, il est de l’ordre de 0,3 mg·l-1.

Le Diacétyle en 10 points :

1/ Il y a entre une infinité et 9 fois plus de diacétyle dans les clopes. Le " pire " des liquides (US, pas vendu en France) a été relevé avec 9x, le plus souvent s'il y en a on parle en centième.

2/ Le diacétyle (et ses variantes) sont exclues par la plupart des bons fabricants (et dans la norme AFNOR, avec un strict minimum car il peut être issu d'autres produits et mesuré en traces)

3/ Cette maladie n'est pas si clair que l'affirment les articles qui la désinforme, le cas du popcorn est arrivé dans une usine où les ouvriers ont été exposés à des quantités considérables d'un produit industriel et non à une exposition comparable à la vape ou même au tabac (en réalité aucun cas n'a été relevé et lié dans des quantités faibles).

4/ Le diacétyle reste un composé pas agréable pour le système respiratoire, mais tout est question de quantité comme toujours (par exemple chaque fois que vous sentez une odeur de citron l'effet est assez proche pour le système respiratoire)

5/ Tout avertissement qui n'est pas associé avec des quantités d'exposition / durées d'exposition est une absurdité sanitaire. Tout ce à quoi nous sommes exposé (dont l'oxygène) est potentiellement nocif à certaines quantités. Par exemple la vitamine C est cancérigène (Pas dans les quantités contenues dans les fruits et légumes, mais des cas non négligeables ont été constatés avec les suppléments).

6/ Aucun cas clinique en lien avec le diacétyle n'a été observé, au monde, avec le vapotage et ça fait pratiquement 10 ans que des gens vapotent, des dizaines de millions de gens aujourd'hui.

7/ Pour vous faire gagner du temps pour les prochaines lectures, vous pouvez garder une liste de choses qui existent dans le vapotage et elles sont démontrées sans conséquence par la (très) faible quantité : formaldéhyde, acroléine, aldéhydes, diacétyle et l'acétyle propionyle, particules fines s'il n'est pas précisé " solides ", et naturellement nicotine (plus exactement nitrosamines).

8/ Vous pouvez faire attention à certaines choses à ne pas systématiser dans les arômes et dans les aliments ou dans les parfums d'intérieur car quand on additionne tous les produits qui en comporte ça peut faire beaucoup : citron, cannelle, glutamate, sel, nitrates ....

9/ La norme XP D-90-300 Partie 2 mentionne un taux maximal de diacétyle de 22 ppm basé sur les études scientifiques existantes. Une mise à jour de cette norme sera possible à la suite des rapports à venir sur d’autres molécules à risque. A l’échelle européenne, il en va de même depuis le lancement des travaux du comité européen de normalisation « e-cigarettes et les e-liquides ». (A préciser que la norme n’est pas obligatoire)

PGVG Magazine : Ces composés apportent une signature gustative bien particulière à la vapeur. Les e-liquides au goût crémeux ou beurré sont-ils par conséquent plus propices à contenir l’un ou deux de ces composés ?

FIVAPE : Oui, et ce sujet mérite quelques explications. Déjà, pourquoi la présence d’acétyl propionyl ? Tout simplement afin de contourner l’utilisation du diacétyle, qui fut implicitement banni ou ajusté finement ! Mais attention, il faut bien plus d’acétyl propionyl pour retrouver la force du diacétyle. Viendra le jour où un autre dérivé dicarbonylé, l’hexane 2,3 dione remplacera l’acétyl propionyl, et ainsi de suite. Quid de l’acétoïne qui lui peut se transformer en diacétyle ? Bref, ce jeu de la surenchère nous fait dériver de l’intérêt général de la vape « optimale ». Redéfinir les taux adaptés est un exercice qui prend du temps, c’est tout l’enjeu du grade vapologique des arômes !

10/ Petit comparatif Diacétyl entre : une cartouche de liquide, un paquet de clope et 8 heures d'exposition dans l'usine de popcorn. Pour l'usine de popcorn, évidemment il faut multiplier le nombre de carrés (C) par 10... (Ca rentrait pas dans l'image...)
Vidéos - 10 choses à savoir sur le diacétyle
Conclusions :

Qu'il est effrayant de s'exposer à cette fausse maladie qui circule sur le web liée à la vape associée au Diacétyle... Arrêtez de vous faire prendre pour des Jambons avec cette pseudo chasse aux sorcières sans fondement ! Merci aux commentaires de Falken & Hamid qui m'ont permis de faire cette synthèse ainsi que ce très bon article de Vaping Post / PGVG magazine.

Le pouvoir de réduction des risques qu’apporte la cigarette électronique face au tabac fumé, ne peut en aucun cas être remis en question, et ce quels que soient les débats actuels sur la présence éventuelle de ces composés dans les e-liquides.
Vidéos - 10 choses à savoir sur le diacétyle
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article