Plus de distinction entre e-cigarette et cigarette normale au Luxembourg

Publié le par Monsieur Vapoteur

Plus de distinction entre e-cigarette et cigarette normale au Luxembourg
A l'avenir, plus aucune distinction ne sera faite entre fumer une cigarette traditionnelle, une cigarette électronique ou la chicha.

Le 31 mai, la nouvelle loi sur l'interdiction de fumer, sera soumise au vote de la Chambre. Mardi matin, les députés de la commission sur la Santé en ont une dernière fois discuté.
La cigarette électronique et la chicha seront dorénavant mises sur le même pied que la cigarette traditionnelle.

C'est là l'un des éléments prévus dans le nouveau projet de loi. Ce qui réjouit le CSV, selon la députée Nancy Arendt.

Nancy Arendt : Il n'y a pas d'étude précise sur le caractère plus ou moins préjudiciable de l'e-cigarette et de la chicha. C'est pourquoi nous avons pris la voie de la prudence et nous avons dit que nous mettions tout sur le même plan que la cigarette classique. Là où la cigarette traditionnelle est interdite, la cigarette électronique le sera aussi.

Ce n'est pas l'avis de Marc Baum des Lénk.

Marc Baum : Nous, nous pensons, qu'il y a une différence et qu'il faut la respecter et qu'on banalise plutôt la cigarette, quand on place la cigarette électronique au même niveau que la cigarette classique. Voilà pourquoi nous nous abstiendrons.

Il sera aussi interdit de fumer dans les voitures, sur les aires de jeux et partout où sont présents des enfants de moins de 12 ans. Il en ira de même dans les enceintes sportives en présence de jeunes de moins de 16 ans. Par ailleurs, les publicités sur les paquets de cigarettes seront plus strictement réglementées.

Les mentalités des adolescents devraient être mieux influencées, pense Josée Lorsché des Gréng.

Josée Lorsché : Au lieu d'avoir le réflexe de fumer si on pense que ça fait cool, il y a d'autres méthodes, qui sont plus saines que fumer. Je pense simplement que fumer ne doit plus être considéré comme normal. Ce changement de mentalité représente beaucoup d'efforts.

Selon Cecile Hemmen du LSAP, la sensibilisation joue aussi un rôle important.

Cécile Hemmen : Là, on attend du ministère qu'il communique une fois que le texte aura été voté. Et les autorités doivent évidemment faire leur travail. Des panneaux seront installés ... Je considère que ce qui est proposé ici, c'est une extension de la loi. Il en sera aussi ainsi de sa mise en application.


Source : 5 minutes RTL

Commenter cet article