Les revendications des buralistes

Publié le par Monsieur Vapoteur

Les revendications des buralistes
Ses buralistes abonnés ont reçu, ces derniers jours, le numéro de mai du Losange, le magazine de la Confédération.

Dans son éditorial, Pascal Montredon aborde les prochaines échéances électorales que représentent les législatives :

Il va bien falloir s’intéresser de près à la composition de la future majorité présidentielle et à son expression parlementaire. Nous savons que le parlement peut peser lourdement sur notre sort. Depuis le paquet neutre, nous le savons même à deux voix près.

Et cela tombe bien, puisque les candidats aux élections législatives des 11 et 18 juin sillonnent actuellement leurs circonscriptions et, donc, passent par nos établissements, le temps d’un café, d’un selfie aux côtés d’une acheteuse du journal ou d’un échange avec nos propres clients.

Encore mieux : cette campagne nous révèle un certain renouvellement du personnel politique. On va donc profiter pour faire passer quelques messages à nous :

- Non à toute nouvelle augmentation des prix tant que l’on se retrouve au niveau scandaleux de marché parallèle que nous connaissons actuellement ! Et donc pas touche à la fiscalité tabac ! Mieux, il faut supprimer cette nouvelle taxe sur le chiffre d’affaires (taxe fournisseurs) dont personne ne sait comment elle peut s’appliquer sans de nouvelles hausses.

- Oui à la mise en place d’un plan sérieux contre le marché parallèle du tabac : avec une vraie coordination entre Douane et forces de l’ordre ainsi que des objectifs précis, notamment. Il y a de quoi faire.

- Oui à une véritable évaluation de l’impact du paquet neutre et – pourquoi pas ? – à sa remise en cause. Nous avons toujours dit que le paquet neutre ne servait à rien, si ce n’est à nous apporter des enquiquinements. Alors, on doit nous donner raison et supprimer les inconvénients.

- Oui au maintien du monopole pour la vente du tabac et au renforcement de notre rôle de réseau référent concernant la cigarette électronique et les jeux : dans le cadre d’un rôle assumé de préposés de l’administration au service d’une politique responsable de lutte contre les addictions.

« Chers candidats à la députation, vous voulez nos voix et celles de nos fidèles clients ? Vous avez quelques cases à cocher ».


Source : Le monde du tabac

Publié dans Articles, Tabac, Economie

Commenter cet article