En France l’IQOS est déjà dans le viseur

Publié le par Monsieur Vapoteur

En France l’IQOS est déjà dans le viseur
Suite au lancement en France de l’IQOS et de ses recharges de tabac HeatSticks : le produit à risques potentiellement réduits de Philip Morris International.

Avec l’incontournable professeur Bertrand Dautzenberg, dont il faut rappeler, au préalable, la position actuelle sur la cigarette électronique, « ... un bon produit pour arrêter le tabac qu’il convient, parmi les moyens officiels, d’encourager ».

Or il faut savoir que le professeur avait un avis beaucoup plus négatif, il y a quelques temps, quand cette innovation majeure est apparue ... « J’ai changé, mais c’est aussi le produit qui a changé, il marche bien depuis 2012. La cigarette électronique bouleverse complètement la donne de la guerre au tabac ».

C’est à l’aube de ce changement d’opinion que nous reproduisons la charge du même Bertrand Dautzenberg contre l’IQOS, à l’occasion d’une interview publiée par Le Parisien du 15 avril (extraits) :

• « Ce n’est pas moins nocif que la cigarette. C’est un produit du tabac (…) C’est de l’enfumage, une énième tentative de manipulation de l’industrie. C’est le même principe qu’il y a cinquante ans : la cigarette blonde sans filtre a été inventée pour remplacer la brune. Mais entre une kalachnikov et un pistolet, le point commun, c’est que ça tue ».

• (...) « Philip Morris dit que son tabac est chauffé et non brûlé. C’est faux. Il est tout de même légèrement brûlé et libère donc un peu de monoxyde de carbone ».

• « La cigarette électronique est un substitut. Le stick IQOS se consomme en cinq minutes. On a donc envie d’en fumer un autre. Ces pics de nicotine créent une dépendance. Ce qui n’est pas le cas avec la cigarette électronique que l’on vapote au fil de la journée ».

• « Il y a vingt ans, ce type de produits avait déjà été lancé sur le marché et avait fait un flop ».

Toujours dans Le Parisien, ce commentaire de Morgan Cauvin, directeur corporate de Seita : « le tabac chauffé est une supercherie, c’est un produit du tabac comme les autres. Contrairement à l’e-cigarette, dont la moindre nocivité est prouvée par de nombreuses études, nous manquons de recul sur le tabac chauffé et ses conséquences sur la santé des consommateurs ».


Source : Le monde du tabac

Publié dans Articles, Tabac

Commenter cet article