Un tiers des Français se plaint de son état de santé

Publié le par Monsieur Vapoteur

Un tiers des Français se plaint de son état de santé
En 2014, 70 % des personnes âgées de plus de 15 ans déclarent que leur état de santé est « bon » ou « très bon » ; 23 % l'estiment « assez bon », 7 % le disent « mauvais » ou « très mauvais », selon les chiffres de l'Enquête santé européenne (EHIS-ESPS) menée en 2014 auprès de 10 000 ménages et plus de 26 500 résidents de métropole, et relayés ce mois dans « Questions d'économie de la Santé » de l'Institut de recherche et documentation en économique de la santé (IRDES) et de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES).

Près de 40 % des répondants se plaignent d'un problème de santé chronique (supérieur de 5 points à la moyenne européenne), et 26 % évoquent une limitation dans leurs activités quotidiennes.

Les problèmes de santé augmentent avec l'âge... mais aussi avec le milieu social. Les ménages d'agriculteurs sont ceux qui déplorent le plus souvent un état médiocre de santé (47 % d'entre eux), devant les employés, les ouvriers et les artisans commerçants. Une prévalence tirée par l'âge moyen élevé de cette population. À structure d'âge égale, ce sont les ouvriers non qualifiés qui sont les plus défavorisés. Les cadres sont ceux qui déclarent le moins de soucis de santé.

7 % de la population « déprimée »

La France se positionne légèrement au-dessus de la moyenne européenne (de 6,7 %), avec 7 % de la population présentant des symptômes dépressifs. L'habituelle différence entre les sexes perdure : 9 % des femmes affichent ces symptômes vs 5 % des hommes. Si ces symptômes s'aggravent pour les deux sexes à partir de 75 ans (13,4 % des hommes, 21,7 % des femmes), un premier palier existe pour ces dernières entre 45 et 54 ans (10 % vs 4 % chez les hommes).

Socialement, les employés semblent les moins bien lotis, à l'inverse des cadres, chefs d'entreprise, et artisans.

28 % de fumeurs, 46 % en excès de poids

Parmi les facteurs de risque, l'enquête met en avant le tabagisme, qui en 2014, touche 28 % des plus de 15 ans (22 % de fumeurs quotidiens). La France se place au 15e rang des pays les plus fumeurs (les moyennes européennes sont respectivement de 24 et 19 %), et au sixième rang si l'on regarde le tabagisme quotidien des femmes. La consommation de tabac est la plus forte chez les 25-34 ans (41 % de fumeurs, 32 % tous les jours) puis décroît jusqu'à 12 % chez les plus de 65 ans, et 5 % chez les plus de 75 ans.

Ouvriers et employés sont les plus touchés, contrairement aux agriculteurs. Cadres et professions intellectuelles supérieures prisent davantage le tabagisme occasionnel. Et 7 % des Français disent utiliser la cigarette électronique, mais seulement 1 % d'entre eux s'en contente.

La France est le pays européen où le surpoids est le moins fréquent (31 % vs 35 %) quoique le taux d'obésité soit proche de la moyenne européenne (15 %). L'excès de poids concerne au total 46 % des Français ; l'insuffisance pondérale, 4 % (vs 3 % en Europe), en particulier chez les plus jeunes et les plus vieux. Le surpoids se concentre sur les populations de 65-84 ans, notamment chez les hommes. Les agriculteurs, employés, ouvriers et chefs d'entreprise sont très touchés, les cadres sont les moins concernés.


Source : Le quotidien du médecin

Publié dans Articles, Divers

Commenter cet article