Un risque accru d'AVC lié à la cigarette électronique

Publié le par Monsieur Vapoteur

Un risque accru d'AVC lié à la cigarette électronique
Une dernière étude sur la e-cigarette montre que les vapoteurs seraient plus à risque de faire un accident cardiovasculaire cérébral (AVC) que les fumeurs. Selon les chercheurs, l'exposition aux vapeurs endommagerait les produits chimiques dans le cerveau.

On a entendu beaucoup de choses sur la e-cigarette. Entre la toxicité des e-liquides, la dangerosité de la vapeur de l'engin, la nuisance du vapotage pour le fœtus , les explosions... Difficile de s'y retrouver et de savoir si la cigarette électronique est réellement nocive ou un bon outil d'accompagnement vers l'arrêt du tabac.

En attendant, les études se multiplient. Alors qu'une recherche de l'University College London (Royaume-Uni) montrait début février que la e-cigarette était beaucoup plus sûre et moins toxique que le tabac, faisant chuter de 97 % la concentration de substances toxiques du corps, une étude préliminaire présentée lors de la conférence internationale de l'AVC de l'American Heart Association de 2017 suggère que les vapoteurs seraient plus susceptibles d'être victimes d'un Accident vasculaire cérébral (AVC) que les utilisateurs de tabac...

E-cigarette : augmentation du risque d'hémorragie cérébrale

Dans cette étude menée sur les souris, des chercheurs de la Texas Tech University (Etats-Unis) ont exposé des souris à la vapeur d'e-cigarette et à la fumée de tabac. L'exposition aux produits chimiques que contiennent la cigarette électronique a augmenté le risque de formation de caillots sanguins mortels qui endommageraient le cerveau. Le fait de vapoter régulièrement réduirait la quantité de glucose dans le cerveau, un carburant nécessaire pour stimuler les neurones. Les vapeurs ont également altéré les niveaux de circulation d'une enzyme nécessaire pour la coagulation, rendant une hémorragie cérébrale probable.

Conclusion des experts : la e-cigarette n'est pas plus sûre que le tabac . Selon eux, elle pourrait même poser un plus grand risque que le tabac. Pour les scientifiques, d'autres études plus rigoureuses sont nécessaires pour étudier les effets de l'exposition de l'e-cigarette sur le cerveau.

Mise à jour : Réponse du Professeur Dautzenberg, le risque d'AVC lié à la cigarette électronique n'est pas fondé.


Source : Top santé
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article