La nicotine est-elle un produit dopant ?

Publié le par Monsieur Vapoteur

La nicotine est-elle un produit dopant ?
Surveillée par l'Agence Mondiale Antidopage (AMA) depuis 2012, la nicotine n'est pas, à ce jour, considérée comme un produit dopant. Tout semble pourtant désigner l'un des principes actifs de la cigarette comme une source d'augmentation de la performance. Ce qui met, en parallèle, la vie du sportif, professionnel comme amateur, en danger. Éclairage.

Il n'est pas rare, aujourd'hui, de voir certains sportifs fumer une cigarette avant ou après un événement. Si, moralement, la pratique peut sembler en totale contradiction avec l'exercice d'un sport, à haut niveau ou pas, la cigarette n'est pour autant ni interdite, ni considérée comme un produit dopant. « Ce n'est pas tellement la cigarette qui m'inquiète en tant que médecin du sport, mais plus ce qu'on peut observer dans certaines équipes cyclistes aujourd'hui : la consommation directe de nicotine par les athlètes » explique l'ancien médecin des équipes Cofidis et Sojasun, Jean-Jacques Menuet.

« La nicotine augmente la tension artérielle et la fréquence cardiaque »

Il faut remonter au début du siècle dernier pour trouver trace des premiers rapports connus entre la nicotine et le sport. En marge d'un match de football british, qui opposait le Pays de Galles à l'Angleterre, le Gallois Billy Meredith mâchait comme à son habitude une chique de tabac. De quoi se faire remarquer par le commentateur. Un joueur qui a connu une carrière faste, puisqu'il a pu pratiquer sa discipline jusqu'à 45 ans en équipe nationale, poussant même jusqu'à 50 en club. Des standards de longévité qui paraissent aujourd'hui impossibles à atteindre. De là à désigner la nicotine comme " responsable " ? « La prise de nicotine apporte de l'adrénaline et donc une dépendance psychologique par rapport au tabac en premier lieu, mais rien n'indique qu'elle permet d'augmenter la longévité d'une carrière pour autant ».

Et comme tout produit qui pourrait être considéré comme dopant, la nicotine est surtout synonyme de méfaits : « Elle augmente la tension artérielle et la fréquence cardiaque. Il y a aussi des risques de cancers de la bouche, de la gencive, du pancréas , de l'œsophage et des complications au niveau du coeur. »

L'avènement du snus et la question du dopage en suspens

Les conséquences peuvent s'avérer très inquiétantes, surtout si l'on s'en tient aux résultats de cette étude de 2011 émanant d'un laboratoire de Lausanne : sur 2200 sportifs de haut niveau, 23% d'entre eux comptaient des traces de nicotine dans leurs résultats. Parmi les disciplines les plus touchées, une majorité de sports collectifs avec le football américain en tête (55% des joueurs en prendraient). Pas une surprise pour Jean-Jacques Menuet : « Dans ces disciplines collectives, si un joueur consomme du snus, un autre va suivre derrière, etc. L'effet de groupe va aider à propager le snus ».


Source : L'équipe

Publié dans Articles, Tabac

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article