Au Canada, on aime respirer sans fumée à proximité des bâtiments municipaux

Publié le par Monsieur Vapoteur

Au Canada, on aime respirer sans fumée à proximité des bâtiments municipaux
La Ville de Saint-Lambert et le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Centre (CISSSMC) poursuivent leur campagne Sans fumée! afin d’informer la population des nouvelles mesures découlant de la loi visant à renforcer la lutte contre le tabagisme.

Depuis le 26 novembre 2016, il est interdit de consommer tout produit du tabac, incluant la cigarette électronique (vapotage), dans un rayon de 9 mètres de toute porte, prise d’air ou fenêtre qui peut s'ouvrir sur un lieu fermé qui accueille le public.

En vue de se conformer à cette loi provinciale visant à prévenir l’initiation des jeunes à l’usage du tabac et à protéger la population des dangers de l’exposition à la fumée de tabac secondaire, la Ville de Saint-Lambert a retiré les cendriers situés aux entrées de ses bâtiments et a procédé à de l’affichage pour aviser les citoyens de la nouvelle réglementation.

Ces actions vont dans le même sens que l’actualisation, le 13 octobre dernier, de sa Politique portant sur l’usage du tabac. La Ville y ajoutait la mention du vapotage parmi les produits du tabac interdits ainsi que l’interdiction de fumer dans un rayon de 9 mètres des entrées des bâtiments municipaux et des infrastructures récréatives extérieures. De plus, la Ville offre à ses employés un programme d’aide pour cesser de fumer. Elle y fait notamment la promotion des services du Centre d’abandon du tabagisme du CISSSMC.

La Ville de Saint-Lambert et le CISSSMC remercient la population de les aider à créer des milieux de vie sans tabac.

Méfaits du tabagisme

Rappelons que le tabagisme demeure la principale cause de décès évitable dans le monde. Au Québec, une personne sur cinq décède chaque année d’une maladie associée au tabagisme (maladies cardiovasculaires, respiratoires, diverses formes de cancers, etc.)

La fumée secondaire a des impacts sur la santé, même chez les non-fumeurs. Elle contient plus de 7000 produits chimiques dont 70 sont reconnus cancérigènes. Les personnes malades, les femmes enceintes, les personnes âgées ainsi que les enfants sont plus sensibles à la fumée qui se retrouve dans l’air.


Source : Le courrier du sud
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article