La cigarette électronique tue des cellules de la bouche

Publié le par Monsieur Vapoteur

La cigarette électronique tue des cellules de la bouche
Un grand nombre de cellules qui peuplent la muqueuse recouvrant la paroi interne des lèvres et la cavité buccale sont détruites par la fumée émise par la cigarette électronique.

Pour en arriver à cette constatation, le Pr Mahmoud Rouabhia et son équipe de la Faculté de médecine dentaire de l’Université Laval ont exposé en laboratoire des cellules de l’épithélium buccal à de la fumée de cigarette électronique.

Leurs observations au microscope montrent que le pourcentage de cellules mortes ou mourantes passe à 18 %, 40 % et 53 % après respectivement un, deux et trois jours d'exposition à la fumée de vapotage. C’est 2 % dans les cultures de cellules non exposées.

L'épithélium buccal est la première ligne de défense de l'organisme contre le monde extérieur, rappelle le chercheur. Son intégrité nous protège notamment contre les quelque 500 espèces de microorganismes qui vivent dans notre bouche.
Pr Mahmoud Rouabhia

Le Pr Rouabhia ajoute que la fumée de cigarette électronique n'est pas uniquement de la vapeur d'eau.

Si elle ne contient pas de composés goudronnés comme la cigarette ordinaire, elle expose quand même les tissus de la bouche et des voies respiratoires aux composés produits par le chauffage de la glycérine végétale, du propylène glycol, des arômes et de la nicotine qu'on trouve dans le liquide des cigarettes électroniques.

Actuellement, les effets cumulatifs des dommages cellulaires ne sont pas encore documentés. Chose certaine, le dérèglement de la barrière buccale qui assure notre défense peut accroître le risque d'infection, d'inflammation et de maladies parodontales. Il pourrait aussi représenter un risque accru de cancers.

D’autres travaux doivent être réalisés pour l’établir. Le détail de ces travaux est publié dans le Journal of Cellular Physiology.

Une autre étude réalisée en 2015 par le Pr Mathieu Morissette de la Faculté de médecine de l'Université Laval laissait à penser que le vapotage pourrait empirer l'état de santé de personnes atteintes de maladies pulmonaires comme l'asthme ou d'infections comme la grippe.


Source : Ici radio Canada

Commenter cet article