Le risque d'AVC s'effondre avec l'arrêt du tabac

Publié le par Monsieur Vapoteur

Le risque d'AVC s'effondre avec l'arrêt du tabac
On sait que le tabagisme est un facteur majeur d’accident vasculaire cérébral (AVC). Cette étude montre que la baisse d’incidence du type le plus mortel d'AVC suit directement la diminution du tabagisme. Avec un effet immédiat de surcroît. Les conclusions, présentées dans la revue Neurology indiquent ainsi -ici pour la Finlande- que le nombre de cas d’hémorragies méningées est en chute, une tendance particulièrement évidente chez les jeunes générations, et globalement synchrone avec la baisse du tabagisme dans ce groupe de population.

Les deux principaux types d'AVC sont l’accident vasculaire cérébral ischémique (causé par des caillots sanguins), qui représente 85% des cas, et l’AVC hémorragique (saignement dans le cerveau). Parmi les AVC hémorragiques, un type particulièrement sévère et mortel, l'hémorragie méningée ou hémorragie sous-arachnoïdienne, généralement causée par une rupture d'anévrisme cérébral, ce qui conduit à une augmentation soudaine de la pression intracrânienne. Le tabagisme est un facteur de risque clé de ce type d’AVC. L’identification des facteurs de risque d’AVC, permet de développer des stratégies de prévention ciblées. Une très large étude, présentée dans le Lancet, a récemment estimé l’incidence des AVC associée de manière spécifique aux différents facteurs de risque et calculé la part de risque attribuable à chaque facteur de risque. Le PAR (ou population attributable risk) est estimé à 12,4% pour le tabagisme, ce qui signifie que le tabagisme est en cause dans 12% des AVC.

Les chercheurs de l’Université d'Helsinki suggèrent ici que les nouvelles politiques anti-tabac (ici en Finlande) semblent réduire radicalement l'incidence de l'hémorragie méningée, un type d’AVC qui entraîne généralement le décès dans l’année. L’équipe a examiné les changements dans l'incidence des hémorragies méningées sur une période de 15 ans (1998-2012) et montre que la tendance suit peu ou prou l'évolution de la prévalence du tabagisme. Ainsi, sur la période de suivi,

- la prévalence de l’hémorragie méningée a diminué de 45% chez les femmes et de 38% chez les hommes, âgés de moins de 50 ans,

- la prévalence de l’hémorragie méningée a diminué de 16% chez les femmes et 26% chez les hommes, âgés de plus de 50 ans,

le tabagisme chez les Finlandais âgés de 15-64 ans a diminué de 30% sur la même période.

Un résultat qualifié d’« extraordinaire » : car il est sans équivoque et le bénéfice de l’arrêt du tabac semble immédiat: il est rare, écrivent les chercheurs que l'incidence d'une maladie cardiovasculaire diminue si rapidement au niveau de la population générale dans un laps de temps aussi court. Et même si l’étude ne démontre pas le lien direct entre arrêt du tabac et chute des AVC, il est fort probable que les politiques antitabac nationales en Finlande aient contribué à cette baisse d’incidence des hémorragies cérébrales sévères.


Source : Santelog

Commenter cet article