Le vapoteur ne devient pas fumeur

Publié le par Monsieur Vapoteur

Le vapoteur ne devient pas fumeur
La dernière livraison du Bulletin épidémiologie hebdomadaire (BEH), publiée ce mercredi 25 mai, apporte un éclairage sur le profil des vapoteurs dans l’Hexagone. Dans le cadre d’une étude menée sur 24 157 volontaires – suivis dans la « cohorte Constances » (personnes de 18 à 69 ans, affiliées au régime général de l’Assurance Maladie) – depuis la fin 2012 et qui devrait se terminer en 2017. Une base solide.

Selon les premiers résultats :

• 15,3% des fumeurs « traditionnels » ont pris l’habitude de vapoter (contre 2,8% des anciens fumeurs). Aucune différence de consommation n’a été repérée en fonction du sexe. Mais l’âge influe sur la pratique : « l’usage de l’e-cigarette diminue à partir de 49 ans pour les consommateurs mixtes et ex-fumeurs ». Parmi les catégories socio-professionnelles, les employés et les ouvriers sont les plus nombreux à alterner entre cigarette et vapoteuse.

L’usage de l’e-cigarette chez les non-fumeurs ... est très rare (11 sujets de la cohorte).

• « Ces résultats ne suggèrent pas que la cigarette électronique puisse faciliter le passage au tabac. L’évolution sur un an montre qu’aucun usager exclusif de l’e-cigarette n’est devenu fumeur après ».

• Le « dispositif électronique de vapotage » – selon la terminologie de la DGS – est donc plutôt largement utilisé pour arrêter de fumer. Les auteurs observent d’ailleurs une relation entre le pourcentage des consommateurs d’e-cig parmi les fumeurs et le nombre de paquets fumés. Les deux paramètres évoluent en parallèle.


Source : Le monde du tabac

Commenter cet article