Les industriels du tabac condamnés pour leurs opérations de communication à Roland Garros

Publié le par Monsieur Vapoteur

Les industriels du tabac condamnés pour leurs opérations de communication à Roland Garros
La Cour d’Appel de Paris a fait condamner trois cigarettiers pour leurs opérations de communication à Roland Garros qui s'apparentent à de la propagande pour le tabac.

Alors que le Serbe Novak Djokovic a gagné ses premiers internationaux de France dimanche, c'est un autre match qui s'est joué en coulisses. Bien loin du tennis. Par trois arrêts du 1er juin 2016, la Cour d’Appel de Paris a pour la première fois fait condamner trois cigarettiers, Philip Morris, Davidoff, et British American Tobacco pour leurs opérations de communication durant Roland Garros.

C'est le Comité National Contre le Tabagisme (CNCT) qui dans un communiqué, révèle l’existence de loges et d’opérations de communication pendant le tournoi par les trois fabricants. Il affirme même que des contrats entre la Fédération Française de Tennis (FFT) et les industriels ont déjà été saisis lors de ces programmes dits d' « hospitalité ». Ils attestent d'opérations sur plusieurs années et pour des sommes versées à la FFT, dépassant le million d’euros, précise le CNCT.

Opération séduction

Et l'association décrit ensuite les opération séductions. « Celles-ci, sous un vocable de " relations publiques ", visent en réalité, au travers de " bons moments passés ensemble " et de liens de confiance établis, à influencer, à plus ou moins court terme, les décisions politiques en faveur des cigarettiers, notamment par le profil des invités sélectionnés ». Dans la liste, on trouverait des responsables administratifs, des élus, ou encore des collaborateurs ministériels.

« Il s’agit purement et simplement d’opérations de propagande au sens d’actions commerciales ayant pour objet ou pour effet de valoriser l’image du tabac ou de favoriser le commerce du tabac ou des produits du tabac », tranche le CNCT.

Jusqu'à 30 000 euros de condamnation

Pourtant, le Comité rappelle que de telles pratiques sont rigoureusement interdites par le traité de l’Organisation mondiale de la Santé, la Convention Cadre pour la Lutte Antitabac. « Les produits du tabac et l’industrie qui s’y rattachent ne sont pas comparables aux autres produits de consommation courante », écrit-il.

Ainsi, la Cour d’Appel de Paris, dans trois arrêts du 1er juin, a fait condamner ces trois cigarettiers à cause de leur propagande en faveur du tabac. Les condamnations ont été de 30 000 euros contre Philip Morris, 20 000 euros pour Davidoff et 15 000 Euros pour British American Tobacco.

Le Pr Yves Martinet, président du CNCT se réjouit de cette décision qui « constitue une première dans les efforts des pays à protéger les politiques publiques de cette forme d’ingérence et de lobbying de l’industrie du tabac, extrêmement préjudiciable à la santé publique et à l’intérêt général ».

Le tabac tue en effet plus d’un consommateur sur deux, soit 78 000 morts prématurément chaque année en France.

L'Euro 2016 dans le viseur des cigarettiers ?

Dans un document du CNCT sur les « programmes d’hospitalité » mis au point par les industriels du tabac, l'association révèle également que les fabricants Philip Morris International et British American Tobacco s'intéressent aux autres sports que le tennis. Ils louent par exemple à l’année des loges dans les stades de football. Au Stade de France (Saint-Denis), le coût annuel de location est estimé à 170 000 € pour 22 manifestations, soit 650 € par personne. Japan Tobacco International, qui ne dispose pas d’une loge à l’année, achète régulièrement des places VIP en "Siège Premier". Le coût de la place est de 500 € en moyenne. 7 matchs de l'Euro 2016 de football se joueront dans ce stade.

British American Tobacco possède aussi quatre abonnements au Parc des Princes, en Tribune D Rouge, tribune la plus chère. Le coût unitaire annuel de l'abonnement est de 2300 €. 5 matchs de l'Euro 2016 se joueront dans cette enceinte sportive.


Source : Pourquoi docteur

Publié dans Articles, Tabac

Commenter cet article