L’Aiduce se joint à 8 associations de lutte contre le tabac

Publié le par Monsieur Vapoteur

L’Aiduce se joint à 8 associations de lutte contre le tabac
L’Aiduce se joint à 8 associations impliquées dans la lutte contre le tabac et la réduction des risques dans un communiqué de presse interpellant les autorités au sujet de la cigarette électronique.

Conjointement à SOS Addictions, la Fédération Addiction, la Fédération française d’addictologie, le Respadd, Tabac et Liberté, Actions Addictions, Oppellia et l’ANPAA, l’Aiduce demande une prise en compte des récents rapports publiés, soulignant la place prépondérante du vaporisateur personnel en tant qu’outil de réduction des risques liés au tabac.

Venant également en représentation des utilisateurs de cigarette électronique, l’Aiduce insiste une fois de plus pour que les usagers, clamant depuis des années les bénéfices de ce dispositif sur leur santé, soient enfin entendus par les autorités avant l’application de la Loi de modernisation du système de santé et la transposition de la directive européenne sur les produits du tabac.

A l’appui de milliers de témoignages d’utilisateurs et des données scientifiques disponibles, l’Aiduce ne peut que se joindre à ce communiqué commun, notant la législation inflexible proposée à la fois par l’Europe et le gouvernement, qui porte atteinte au développement de la cigarette électronique tout en favorisant l’industrie du tabac et l’industrie pharmaceutique, privilégiant ainsi un marché et non des enjeux de santé publique.

De la même façon que ses co-signataires, l’Aiduce convie la Direction Générale de la Santé et la ministre de la Santé, Mme Marisol Touraine, au 1er sommet de la Vape devant se tenir le 9 mai prochain à Paris dans l’acceptation d’un dialogue avec les associations et les utilisateurs de cigarette électronique.

Tout aussi consciente des dommages causés par le tabac chaque année, l’Aiduce s’inscrit dans une démarche de prévention aux côtés des associations spécialisées en addictologie, demande aux législateurs de se positionner clairement sur un dispositif présentant désormais un potentiel incontestable en matière de réduction des risques liés au tabagisme et espère ne pas se heurter une nouvelle fois au silence des autorités sur un problème de santé publique aussi crucial.


Source : Aiduce

Commenter cet article