Le paquet à 620 euros est une option envisageable selon Marisol Touraine

Publié le par Monsieur Vapoteur

Le paquet à 620 euros est une option envisageable selon Marisol Touraine
Je vous propose un peu d'humour et de fiction.

La ministre de la Santé n’aime pas le tabagisme et elle veut le montrer. Interrogée sur l’action gouvernementale en matière de lutte contre la mortalité due à la cigarette, cette dernière s’est voulue ferme. Pour elle, une augmentation « significative » du prix du paquet de 20 cigarettes est une sérieuse possibilité. D’autres solutions sont même envisageables selon elle. Reportage.

Les yeux révulsés, le poing serré et les veines du front apparentes, c’est une Mme Touraine qu’on connaissait peu jusque-là qui s’est exprimée ce matin depuis la cafétéria de son Ministère.

Première annonce, la possibilité de taxer davantage les cigarettes : « Le paquet à 620 euros est une option envisageable. C’est suffisamment dissuasif et en même temps toujours accessible si on y tient vraiment. L’idée, c’est de faire passer le message suivant : « Si vous voulez fumer, vous en paierez le prix avec vos poumons mais aussi avec votre PEL. » a expliqué la ministre.

« Je déteste la cigarette comme je déteste les Nazis »

Elle a ensuite développé d’autres pistes pour diminuer la consommation de ces fameux petits bâtonnets : « Mes services étudient également la possibilité d’afficher sur les paquets de cigarette des photos de personnes en train de se faire décapiter par l’état islamique. Pour expliquer aux fumeurs qu’ils font le jeu de Daesh en allumant une cigarette ».

Enfin, Marisol Tourain a fait part de toute sa volonté dans ce combat pour la santé : « Je ne lâcherai rien. Je déteste la cigarette comme je déteste les Nazis. S’il faut abattre de sang froid un fumeur pour lui faire comprendre qu’il ruine sa santé et celle de ses proches, je le ferai. Car j’aime la vie ! » lance-t-elle aux journalistes présents et effrayés dans la salle.

Une démonstration visuelle

Fin de la conférence de presse. Mme Tourain s’en va. Mais juste avant de quitter la pièce, cette dernière se retourne et sort de sa poche ce qui ressemble à un petite paire de poumons ensanglantée, et dit calmement : « Voyez les ravages de la clope sur des poumons d’écureuil... » tout en éteignant une cigarette allumée sur la paire de poumons.


Source : Legorafi

Publié dans Articles, Humour

Commenter cet article