La dépendance au tabac est-elle inscrite dans notre ADN ?

Publié le par Monsieur Vapoteur

La dépendance au tabac est-elle inscrite dans notre ADN ?
Le tabagisme est la première source de mortalité évitable dans le monde. Au-delà de la dépendance, fumer augmente le risque de cancers ou de maladies cardiovasculaires. Uwe Maskos, chef de l’unité Neurobiologie intégrative des systèmes cholinergiques à l’Institut Pasteur, nous parle des causes et conséquences du tabagisme durant cette interview.
Chez les fumeurs, il est possible de détecter une prédisposition au tabagisme. Ce mécanisme est dû au génome même du patient, hérité de ses parents. Chez les non-fumeurs présentant ce type d’altération génétique, on constate aussi qu’ils ont un risque plus important de développer un cancer du poumon même sans consommer de tabac.

L’Institut Pasteur travaille principalement sur le système de récompense, qui régule la dépendance subie par le sujet lorsqu’il consomme une drogue. Le gène du récepteur nicotinique impliqué dans la dépendance au tabac ayant déjà été identifié, l’Institut Pasteur travaille à présent avec des laboratoires pharmaceutiques afin de développer de nouveaux traitements.


Source : Futura sciences

Publié dans Articles, Tabac

Commenter cet article