La e-cigarette comporterait des risques pour le fœtus

Publié le par Monsieur Vapoteur

La e-cigarette comporterait des risques pour le fœtus
Des chercheurs recommandent aux femmes enceintes d'éviter la cigarette électronique.

Le débat scientifique sur les bienfaits et les dangers de la e-cigarette, en comparaison de la cigarette classique n’en finit pas de faire couler de l’encre. La dernière étude en date concerne les femmes enceintes et met en garde contre les éventuels dommages causés au fœtus par une consommation régulière de e-cigarette.

Des risques plus importants pour les liquides sans nicotine
Présentés lors du congrès annuel de l' American Association for the Advancement of Science (AAAS) à Washington, les travaux du Dr Zelikoff suggèrent que l’inhalation " par vapoteuse " chez la femme enceinte risque de nuire au développement cérébral du fœtus. Pour parvenir à ces conclusions, le médecin et son équipe ont mené une étude sur les souris, afin d’évaluer les effets d'exposition à la vapeur de la e-cigarette et aux aérosols, en testant des liquides sans et avec nicotine.

Les chercheurs ont alors constaté que les liquides dénués de nicotine présenteraient un plus grand risque pour le futur bébé de développer des maladies neurologiques ou des troubles de la personnalité. " Ce que les gens ne réalisent pas, c’est que même sans la nicotine, la e-cigarette libère de nombreux produits toxiques ", souligne le Dr Zelikoff.

Près de 7000 substances nocives pour la santé
Les femmes enceintes doivent-elles donc bannir la vapoteuse, comme le préconisent les auteurs de l’étude ? Si cette question mérite d’être approfondie par d’autres études menées sur des humains, les chercheurs rappellent tout de même que les produits inhalés de la e-cigarette comportent, à l'instar de la cigarette de tabac, près de 7000 substances nocives pour la santé.

Ainsi, il a été démontré que la cigarette électronique contient (entres autres) de l’acroléine, composé chimique utilisé pour la fabrication de matières plastiques ou de parfums qui irrite les muqueuses et le système respiratoire, ainsi que du formol, un gaz inflammable qui peut provoquer des cancers nasopharygiens.


Source : Pourquoi docteur

Commenter cet article

DDO 16/02/2016 10:40

Bien sûr, il y en a même plus que dans la tueuse, comme ça elle devient moins nocive que nos e-cig ... Une chose m'interpelle: comme PG, VG et nicotine sont bien connus et qu'il est prouvé qu'ils ne se décomposent pas lors de l'émission de vapeur, d'où proviennent les 6997 composants nocifs manquants? Des arômes ? d'additifs non-divulgués (tiens, ça me rappelle quelque chose)? génération spontannée?
Plus sérieusement, parce que nous, ex-fumeurs, nous avons été abusés plus ou moins volontairement par les cigarettiers, essaierait-on de nous repasser les mêmes plats, accomodés différemment? Ca y ressemble fort.
signé: un ex-fumeur de 51 ans (35 de tueuses), vapoteur depuis peu mais déjà beaucoup mieux dans son corps!