Audition à risque pour la cigarette électronique

Publié le par Monsieur Vapoteur

Audition à risque pour la cigarette électronique
Ce jeudi 21 janvier, une audition sur la cigarette électronique est organisée par le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP).

Il s’agirait, notamment, de traiter des sujets aussi fondamentaux, et contradictoires, que du risque d’initiation nicotinique de la cigarette électronique ou bien de son soutien au sevrage tabagique. Ceci, sur saisine de la Direction générale de la Santé et de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca).

Le Haut Conseil de la Santé Publique est chargé d’apporter une aide à la décision directement à la ministre. Il ne faut pas le confondre avec la Haute Autorité de Santé.

Parmi les " auditionnés " : DNF (Droit des non-fumeurs) ; le CNCT ; le CISS (Collectif interassociatif sur la Santé / représentant des associations de patients) ; Le Monde (le quotidien) ; 60 millions de consommateurs ; UFC Que Choisir … et, quand même, l’Aiduce (Association indépendante des utilisateurs de la cigarette électronique / voir Lmdt du 28 novembre 2015).

On s’étonnera que pas d’autres interlocuteurs, professionnellement impliqués dans le secteur de la cigarette électronique, ne soient consultés. Ne serait-ce que la Confédération des buralistes.

De toute façon, que faut-il attendre de cette audition ? Probablement pas de bonne nouvelle comme l’a été l’avis de " Public Health England " recommandant de donner aux médecins généralistes britanniques la possibilité de prescrire la cigarette électronique.

Tout juste de quoi préparer la transposition de la partie cigarette électronique de la Directive tabac. Avec son volet prohibition en termes de communication.


Source : Le monde du tabac

Commenter cet article