Imperial Tobacco veut retirer le tabac de son nom

Publié le par Monsieur Vapoteur

Imperial Tobacco veut retirer le tabac de son nom
La maison mère de la Seita, connue pour ses marques Gauloises, Gitanes ou Davidoff, devrait se rebaptiser Imperial Brands.

Les cigarettiers sentent le soufre et certains ont de plus en plus de mal à le supporter. L'anglais Imperial Tobacco, un des géants du secteur, va proposer à ses actionnaires, réunis en assemblée générale le 3 février 2016, de se rebaptiser… Imperial Brands. La maison mère de la Seita, connue pour ses marques Gauloises, Gitanes, Davidoff, Winston, Kool et Bastos, veut ainsi abandonner toute référence au tabac... Le siège du groupe, installé à Bristol, son site Internet et son action, cotée à Londres, adopteront un nouveau nom. Des changements " minimaux ", assure un porte-parole du groupe, soulignant qu'Imperial Tobacco continuera à désigner la filiale de fabrication de cigarettes (80 % de l'activité), aux côtés des autres filiales Tabacalera (cigares), ITG Brands (filiale américaine) et Fontem Ventures, fondée par l'inventeur de la cigarette électronique.

Combat judiciaire contre le paquet neutre

Malgré leurs efforts pour se diversifier dans les produits moins nocifs et les alternatives au tabac, les cigarettiers sont plus que jamais dans le collimateur des associations antitabac. Après l'Australie, ces dernières ont réussi à faire voter des projets de paquet générique en Angleterre, en Irlande et en France. Japan Tobacco International (JTI), British American Tobacco (BAT) et Philip Morris n'ont pas fait part de leur intention d'abandonner toute référence au tabac. Mais, comme leur rival Imperial, tous ont engagé un combat judiciaire pour empêcher les gouvernements de mettre en œuvre le paquet neutre. Ils menacent de leur réclamer plusieurs dizaines de milliards d'euros de dommages et intérêts pour atteinte aux droits des marques.


Source : Le Figaro

Publié dans Articles, Tabac

Commenter cet article