Marisol Touraine, son " obstination bornée " contre la cigarette électronique et ses anciennes relations avec l’industrie pharmaceutique

Publié le par Monsieur Vapoteur

Marisol Touraine, son " obstination bornée " contre la cigarette électronique et ses anciennes relations avec l’industrie pharmaceutique
Nathalie Nafy et Thomas Cornec semblent avoir une idée sur l’obstination de Marisol Touraine quant aux mesures-phares de son Plan national de Réduction du Tabagisme.

Dans le même esprit que le texte de Jol Presse, ils dénoncent carrément " le grand scandale qui se cache derrière la lutte entre tabac et vapotage " dans une tribune titrée " Volutes, vapotage et enfumage " postée le 29 août sur Contrepoints et Médiapart. La démonstration a des airs de long " devoir de vacances ", avec quelques erreurs d’interprétation des articles de presse qui l’ont inspiré, mais en voici des extraits significatifs.

Malgré les injonctions étatiques, les Français, a priori des mômes inconséquents, continueraient à mettre en péril leur santé et celle des autres. Les socialistes, qui n’ont rien d’autre à faire que de les surveiller et les gérer, auraient décidé de mettre de l’ordre dans tout cela. Madame Touraine, ministre de la Santé, se serait ainsi donnée pour mission de bouter le tabac hors de nos frontières : " le tabac n’a pas d’avenir en France ".

Elle a prévu de réaliser son rêve à l’aide de quelques mesures :

- Des emballages neutres … c’est magnifiquement énorme, non ? Notre ministre de la Santé pense que le fumeur est plus dépendant du design de son paquet que de son contenu. Elle est persuadée que s’il n’est pas effrayé par les inscriptions déjà présentes aujourd’hui c’est parce qu’il serait myope ou un peu distrait (...) Pourquoi ne pas décider alors de conserver les mêmes emballages et substituer les cigarettes par du chocolat. Cela aurait peut-être eu un meilleur effet sur la santé, non ?

- La question des prix …Officiellement notre Etat voudrait bien sauver les femmes et les enfants du tabac en instaurant un joli paquet neutre et coloré, censé les dégoûter et donc diminuer la consommation. Officieusement, il souhaiterait que les nouveaux jolis paquets neutres demeurent financièrement accessibles et donc favoriser la consommation. La question de son comportement schizophrène se pose sérieusement … à moins qu’il ne s’agisse d’une crise de type " fiscalité aigüe " : 14 milliards de recettes ne sont pas si simples à abandonner.

- Les restrictions à l’usage de la cigarette électronique … le gouvernement légifère maintenant sur les odeurs … elle souhaite également éliminer tout geste qui pourrait banaliser l’action de fumer. Méfiez-vous ! La prochaine étape sera peut-être d’interdire de boire, même de l’eau, en public ou devant des mineurs, afin de ne pas inciter à l’alcoolisme, ou bien encourager un abstinent à replonger, non ?

- Interdiction de la publicité … Cette révolution sanitaire avec l’e-cigarette n’a été possible que par la liberté d’expression permise sur internet, les vapoteurs encourageant sa consommation.

Tout cela pourquoi ? Alors que la vape est 95 % moins dangereuse que le tabac.

- La cigarette électronique apparaît tout d’abord comme un concurrent direct des produits de substitution de l’industrie pharmaceutique qui engrange des milliards, non avec notre santé, mais grâce à nos maladies. Un cancer de fumeur représente 150 000 euros de chiffre d’affaires sans compter les traitements plus bénins s’y ajoutant...

Elle aussi concurrente du tabac … Le lobby des industriels du tabac, qui ont totalement négligé le marché de la cigarette électronique, souhaite d’ailleurs qu’elle soit assimilée aux produits tabacologiques et normée de manière à pouvoir récupérer le monopole de sa fabrication.

Difficile d’oublier l’article du Canard Enchaîné (8 août 2012) qui dénonçait le fait que notre ministre de la Santé avait été membre en 2009 du Club Avenir Santé. Ce club est un groupe de pression, financé par GlaxoSmithKline, un des premiers groupes mondiaux de produits pharmaceutiques et notamment le fabricant des patches Niquitin. Quelle ironie : la santé de demain est définie par ceux qui ont le moins d’intérêt à ce qu’elle soit bonne !

- Comment arrêter de fumer avec un gouvernement qui prend des mesures pour limiter, en apparence, notre consommation de tabac tout en veillant à ce qu’elles ne soient jamais assez sévères pour nous empêcher vraiment de le faire … Situation paradoxale où le seul substitut qui fonctionne va être racheté par l’industrie du tabac avec la bénédiction de l’industrie pharmaceutique afin de créer le plus grand scandale sanitaire de l’Histoire.


Source : Le monde du tabac

Commenter cet article