La cigarette électronique serait 95% moins nocive que le tabac

Publié le par Monsieur Vapoteur

La cigarette électronique serait 95% moins nocive que le tabac
Une étude commanditée par les autorités sanitaires du Royaume-Uni révèle que la cigarette électronique serait 95% moins dangereuse que le tabac pour la santé. Elle est donc vivement conseillée par les Britanniques pour arrêter de fumer.

Voilà une nouvelle information qui risque de faire grand bruit dans l'univers du tabac et de la cigarette électronique.

Une étude indépendante commandée par les autorités sanitaires du Royaume-Uni révèle que la cigarette électronique serait 95% moins nocive pour la santé que le tabac.

" Les cigarettes électroniques ne sont pas totalement dénuées de risques mais quand on les compare au tabac, les résultats montrent qu'elles ne comportent qu'une fraction de nocivité ", a ainsi déclaré le professeur Kevin Fenton, de l'organisme Public Health England, co-auteur de cette enquête rendue publique mercredi 19 août. En effet, la plupart des composants chimiques responsables des maladies liées au tabac sont absentes des cigarettes électroniques. L'inhalation passive de la fumée d'une e-cigarette serait aussi moins néfaste pour la santé que le tabagisme passif.

Pour les auteurs, la cigarette électronique serait donc un très bon moyen pour arrêter de fumer. Pourtant, ils regrettent que le fait de vapoter soit de plus en plus perçu comme étant aussi dangereux que le tabagisme classique.

Plus étonnant, l'étude va à l'encontre de l'idée bien documentée selon laquelle l'usage de la cigarette électronique mène au tabac chez les jeunes. Selon les données obtenues durant l'enquête, presque l'intégralité des 2,6 millions d'adultes vapoteurs en Grande-Bretagne sont d'actuels ou d'anciens fumeurs, qui s'en servent comme un moyen d'arrêter définitivement. Et seuls 2% des jeunes Britanniques sont des utilisateurs réguliers de l'e-cigarette.

Financée par des fonds publics, cette étude va à l'encontre du dernier rapport de l'Organisation mondiale de la Santé daté d'août 2014. Il préconisait un encadrement très strict de l'usage de la cigarette électronique, et notamment l'interdiction de son utilisation dans les endroits fermés et de sa vente aux mineurs.

En France, si la vente est bien interdite aux mineurs, la Haute Autorité de Santé s'est positionnée pour une tolérance à l'égard de l'e-cigarette dans le cadre d'un sevrage tabagique, sans aller jusqu'à recommander son utilisation aux fumeurs.


Source : Top santé

Commenter cet article