Autres preuves de l’efficacité de l’e-cigarette par l’Université de Virginie aux États-Unis

Publié le par Monsieur Vapoteur

Autres preuves de l’efficacité de l’e-cigarette par l’Université de Virginie aux États-Unis
Une étude scientifique menée par des chercheurs de l’Université de Virginie voulait décrire une méthodologie clinique de laboratoire appropriée afin de mieux comprendre les cigarettes électroniques. Cette méthode évalue l’exposition à des substances toxiques, la réponse cardiovasculaire et aussi les sentiments subjectifs liés à l’utilisation de l’e-cigarette.

Pour conduire l’étude, 32 fumeurs ont été recrutés. A intervalles réguliers, il ont reçu chacun, par ordre aléatoire : une cigarette avec tabac, une cigarette électronique avec 18mg de nicotine, une cigarette électronique avec 16mg de nicotine et une cigarette non allumée (les participants devaient faire semblant de fumer).

Les résultats montrent que les niveaux de nicotine dans le plasma, la concentration de monoxyde de carbone et de la fréquence cardiaque ont augmenté de manière significative seulement après avoir fumé une cigarette avec tabac. Quant aux perceptions subjectives, les participants ont déclaré de se sentir des symptômes de sevrage seulement après avoir fait semblant de fumer une cigarette non allumée.

Qu’est-ce que ça veut dire ?

Cette étude montre que la cigarette électronique peut être considérée comme un outil précieux dans la lutte contre le tabagisme. Ce dispositif peut réduire les symptômes de sevrage de nicotine dans le plasma, sans exposer les fumeurs aux substances toxiques contenues dans les cigarettes avec tabac, et aussi il n’a aucun effet sur le cœur.


Source : The ecig science

Commenter cet article