Enfin une ministre qui réfléchis !

Publié le par ChrisVape

A la suite de " l’enquête " de l’université de Portland, publiée dans le New England Medical Journal, qui annonçait que la cigarette électronique pouvait contenir jusqu’à cinq fois plus de matières cancérigène qu’une cigarette dite classique, notre ministre de la santé Maggie De Block a été sollicitée par une partie de l’opposition à se position quant à l’e-cig.

La ministre rappelle que cette " étude " a été menée avec des batteries de 5V et que dans le cas de l’utilisation d’une batterie de 3V les chercheurs n’aboutissent pas à la même conclusion.

" Je n’ai reçu à ce jour aucun avis concret d’empoisonnement ou d’autres conséquences néfastes pour la santé dues à l’utilisation de batteries dans des cigarettes électroniques ", a indiqué mardi Mme De Block. " Afin d’évacuer les éventuels doutes relatifs à la sécurité des cigarettes électroniques, j’ai demandé à la mi-janvier au Conseil supérieur de la Santé d’adapter son avis d’octobre 2013 ".

Les cigarettes électroniques qui ne contiennent pas de tabac mais bien de la nicotine ne sont pas autorisées à la vente en Belgique. Une telle possibilité n’est envisageable qu’après autorisation de mise sur le marché au titre de médicament. Or aucune demande n’a jamais été formulée en ce sens auprès de l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS).
Enfin une ministre qui réfléchis !

Publié dans La vape belge

Commenter cet article