Les Français ne croient pas au paquet neutre

Publié le par Monsieur Vapoteur

Près des trois quarts des Français pensent que la mesure clef du plan de lutte contre le tabagisme est inefficace, selon un sondage Odoxa-FTI Consulting pour " Les Echos ".

Faire la guerre au marketing pour vaincre la dépendance au tabac ?

Apparemment, l’idée laisse sceptique dans l’Hexagone. Selon un sondage, 73 % des Français considèrent que l’instauration d’un paquet de cigarettes dépouillé de tout logo et de tout signe distinctif est un outil " inefficace " pour lutter contre le tabagisme. Il s’agit pourtant de la mesure phare du plan de lutte contre le tabagisme présenté à l’automne par la ministre de la Santé, Marisol Touraine. Et un point important du projet de loi Santé.

" Les Français sont plutôt favorables aux mesures antitabac, tempère Gaël Sliman, président d’Odoxa, mais il y a une forme de fatalisme chez eux : depuis quelque temps, la courbe du nombre de fumeurs a cessé de baisser et, de manière générale, il y a une tendance à remettre en question l’efficacité des politiques publiques. "

A vrai dire, les doutes des Français sont compréhensibles. On manque de recul sur le " paquet neutre ". Il a été mis en place en Australie, mais couplé à une hausse des prix. Or les prix sont depuis toujours l’arme fatale contre le tabac – pourvu que la hausse soit franche et rapide. L’arrivée du paquet neutre en mai 2016 en France, mais aussi en Irlande et en Grande-Bretagne, constituera un test pour de nombreux autres pays.

Cigarette électronique et tiers-payant

Par ailleurs, les personnes sondées abondent dans le sens du projet de loi Touraine, en soutenant l’interdiction de la cigarette électronique sur le lieu de travail à 61 %. Les vrais réfractaires, qui se disent " tout à fait opposés " à cette nouvelle règle de vie en société, ne sont que 14 %. Pour l’instant, les pouvoirs publics se maintiennent sur une ligne de crête au sujet du vapotage : ne pas trop interdire car l’e-cigarette peut aider les personnes qui arrêtent de fumer ; mais empêcher que cela devienne une porte d’entrée vers le tabac pour les jeunes.

L’autre mesure emblématique de la loi Santé, c’est le tiers-payant généralisé, c’est-à-dire la dispense d’avance de frais pour tous les malades chez les médecins de ville d’ici à la fin de 2017. Les sondés y sont favorables à 62 %, car cela va leur faciliter la vie. Au contraire, les médecins s’y opposent car ils ont peur de perdre du temps en tâches administratives et de subir des impayés. " Les Français sont schizophrènes, commente Gaël Sliman, d’un côté, ils considèrent que le tiers-payant est socialement juste et, de l’autre, ils soutiennent la manifestation des médecins contre le tiers-payant. "


Source : Les Echos
Les Français ne croient pas au paquet neutre

Publié dans Articles, Tabac

Commenter cet article