La cigarette électronique reste assimilée au tabac par les assureurs

Publié le par Monsieur Vapoteur

Parmi les facteurs de risques de décès et d ‘ invalidité qui impactent le coût de l’assurance d’un prêt immobilier, le fait d’être ou non fumeur est un critère déterminant. Les assureurs considèrent qu’un emprunteur est " fumeur " quel que soit le mode de prise de tabac (cigarette, cigare, pipe, tabac à mâcher) ou encore la fréquence à laquelle celui-ci en fait l’usage, que sa consommation soit occasionnelle ou même exceptionnelle.

Partant du constat que l’on ne connait pas encore ses conséquences sur la santé, les assureurs estiment que la cigarette électronique représente un risque. Et la plupart assimilent les personnes qui vapotent à des fumeurs au niveau de la gestion du risque.

Une exception éventuelle, mais pas encore confirmée : le vapoteur pourrait échapper à la surtarification, s’il utilise des liquides ayant un taux de nicotine de 0 mg.

Le numéro un de la réassurance, Swiss Re, a d’ailleurs inscrit la cigarette électronique parmi 26 nouveaux risques émergents.


Le monde du tabac
La cigarette électronique reste assimilée au tabac par les assureurs

Commenter cet article

Vincent 10/04/2015 21:35

C'est justement l'une des dernières trouvailles des assureurs, détourner de l'argent et l'information à son avantage (désinformation).Cela s'appelle de la fraude !!!