Le tabac, les dents et les gencives

Publié le par Monsieur Vapoteur

Comme tout le monde le sait le tabagisme provoque tâches et colorations sur les dents, mais il ne faut pas ignorer les effets de la cigarette sur la santé bucco-dentaire. Pourtant, vos dents, vos gencives, votre langue et vos lèvres sont également menacées à chaque bouffée de cigarette et les conséquences peuvent être graves.

Il faut savoir que les effets néfastes du tabac sur la santé des gencives apparaissent à partir de 10 cigarettes par jour.

Les enfants de parents fumeurs développent davantage de caries que ceux vivant dans un environnement sans fumée ! La nicotine favoriserait la prolifération de bactéries cariogènes et diminuerait la concentration de vitamine C protectrice. La nicotine aurait aussi un impact négatif sur la formation des dents.

Diverses études de population indiquent que les fumeurs, et particulièrement les gros fumeurs, ont tendance à développer des maladies parodontales. Pourquoi ? Cela s'explique par l'action locale des produits dérivés toxiques du tabac sur l'organisme. La gencive reçoit moins de sang et d'oxygène, en même temps que diminuent les mécanismes de défense face aux bactéries de la plaque bactérienne qui deviennent alors plus agressives et donc détruisent de manière plus accrue les tissus qui soutiennent la dent.

Le fait que la gencive ne saigne pas, bien qu'elle soit affectée, est un signe supplémentaire du méfait du tabac : l'apport moindre de sang et d'oxygène tend à ce que la gencive saigne moins.

La consommation de tabac peut vous rendre tellement plus vulnérable à la maladie parodontale que le résultat à long terme d'un traitement parodontal sera bien pire que si vous ne fumiez pas.

Le facteur de " l'hygiène orale " était considéré comme responsable direct de l'incidence et de la gravité des maladies parodontales chez les fumeurs. Aujourd'hui, on pense que le tabagisme est un facteur indépendant et direct qui accélère la perte osseuse autour des dents et selon 4 mécanismes :

1) La nicotine induit une vasoconstriction de la micro-circulation gingivale. En conséquence, cela réduit l'apport en oxygène, en cellules et en substances chimiotactiques en relation avec la réponse inflammatoire gingivale.

2) La fumée du tabac, à travers les composants de la phase de particules (nicotine) et de la phase gazeuse (acroléine, acide cyanhydrique et crotoaldéhyde), provoque une diminution des défenses immunitaires comme l'immunité cellulaire et humorale, notamment l'activité chimiotactique et phagocytaire des PMN (globules blancs).

3) La fumée du tabac affaiblit le potentiel d'oxydo-réduction de l'écosystème buccal en favorisant la prolifération des bactéries de la plaque bactérienne.

4) La nicotine est à l'origine de troubles du métabolisme de la synthèse du collagène, de la sécrétion protéique et de la reproduction des fibroblastes.

MALADIE DES GENCIVES ET CARIES

Le tabagisme favorise la formation de la plaque bactérienne dans la bouche, ce qui augmente le risque de survenue des maladies parodontales (déchaussement dentaire). De plus, il a été démontré que la nicotine modifiait la vascularisation de la gencive, ce qui diminue les capacités de défense et de réparation gingivales. Par conséquent, l’organisme aura plus de mal à lutter efficacement contre l’infection des gencives. En comparaison des non fumeurs, les maladies gingivales progressent à un taux plus rapide chez les fumeurs.
Tout ceci qui explique pourquoi le taux de succès en implantologie est moins bon chez les fumeurs (80% - 85% chez les fumeurs VS 97% de succès pour les non fumeurs).
De même, un fumeur est susceptible d’avoir trois fois plus de caries en raison de l’augmentation de la plaque dentaire causée par le tabagisme.

UNE MAUVAISE HALEINE OU HALITOSE

Tabac et mauvaise haleine sont intimement liés. Mais c’est surtout la prolifération bactérienne plus importante qui est la cause de cette halitose.

DENTS TÂCHÉES

Le goudron et la nicotine présents dans la cigarette laissent sur les dents des tâches jaunes ou brunâtres qui peuvent devenir permanentes en pénétrant dans les petites fissures de l’émail dentaire après plusieurs années de tabagisme.

CANCER DE LA BOUCHE

Parmi toutes les maladies bucco-dentaires liées au tabagisme, les cancers buccaux sont certainement les plus graves. Ils se manifestent sous plusieurs formes : cancer de la bouche, des lèvres, de la langue, du palais, des amygdales, des gencives, de la gorge. Le risque de cancer de la bouche est de 5 à 10 fois plus élevé chez les fumeurs. Les cancers de la bouche touchent 6 600 français par an.

En conclusion :

Le fumeur est considéré comme patient à risque pour tout acte chirurgical de la bouche.

La meilleure solution serait d'arrêter de fumer, pour vous aider sans difficulté, vous pouvez tenter la cigarette électronique.
Le tabac, les dents et les gencives

Publié dans Articles, Tabac

Commenter cet article