Pourquoi les vapoteurs arrêtent la cigarette électronique ?

Publié le par Monsieur Vapoteur

Une étude a été réalisée afin d'en savoir plus sur le comportement des vapoteurs. L'objectif est de connaître les réponses sur l'arrêt du vapotage chez certaines personnes.

Pourquoi arrêter la cigarette électronique ? Quelles sont les raisons justifiant cette décision ? Ces individus n’ont-ils pas été satisfaits ?

Pour trouver les réponses, il faut se pencher sur les raisons ayant initialement poussé à la vape.

L’arrêt de la cigarette électronique est d’autant plus surprenant qu’il va à l’encontre de la conduite adoptée par bon nombre de vapoteurs.

Sur les 17 500 personnes interrogées dans le cadre de cette enquête, près de 4 000 ont révélé avoir vapoté sans objectif précis. Certains ont essayé par curiosité tandis que d’autres ont commencé suite aux recommandations d’un proche ou d’un ami. Sans surprise, ils ont arrêté le vapotage au bout de quelque temps. En revanche, les personnes s’étant mises à la cigarette électronique dans un but de sevrage ou de réduction du tabagisme sont celles ayant adopté le dispositif sur la durée.

L'étude a pu identifier deux profils de personnes ayant abandonné la cigarette électronique dans le cadre de leur enquête. D’un côté, les expérimentateurs occasionnels ayant vapoté dans le seul but de satisfaire leur curiosité. D’un autre, les utilisateurs motivés qui ont arrêté l’e-cig parce qu’ils ne ressentaient ni les effets souhaités ni les sensations recherchées. Ces conclusions ainsi que l’analyse des différents profils de vapoteurs devraient dans tous les cas aider les fabricants à proposer des produits plus adaptés au sevrage tabagique. Ils devraient également contribuer à la modification des messages commerciaux à destination des fumeurs pour que ceux-ci prennent réellement conscience des bienfaits du vapotage.

Il faut néanmoins noter que les recherches effectuées n’ont pas tenu compte des lobbies et influence des médias. L'étude ne mentionne pas la campagne de diabolisation de la cigarette électronique orchestrée depuis quelque temps par l’industrie du tabac et l’industrie pharmaceutique. Celle-ci justifie pourtant l’arrêt du vapotage auprès de nombreuses personnes. Sans parler de la baisse du nombre de Britanniques considérant l’e-cigarette comme moins nocive que le tabac : de 80 % en 2013, il est passé à 60 % suite à la désinformation orchestrée par des individus pénalisés par le succès de la cigarette électronique.

Depuis qu’elle a commencé à connaître le succès, la cigarette électronique semble être la cible privilégiée de nombreux blogs et journaux. Des titres racoleurs mettent en avant les risques de la vape dans l’unique but de faire peur et pousser l’opinion publique à ne plus vapoter.

Pour le lecteur, l’interprétation se résumera cependant au seul titre et aux premières lignes que les médias auront pris soin de modifier pour soutenir la nocivité de la cigarette électronique. On comprend donc très vite comment l’e-cig est rapidement passée d’alternative au tabac à produit dangereux dans l’esprit de la masse et plus particulièrement des fumeurs. On comprend également qu’un tel matraquage n’a d’intérêt que pour les industries pénalisées par la hausse fulgurante des ventes de l’e-cigarette : l’industrie du tabac et l’industrie pharmaceutique.
Pourquoi les vapoteurs arrêtent la cigarette électronique ?

Commenter cet article

Xavier 16/01/2015 12:41

Ces résultats ne tiennent compte que de ceux qui abandonnent la vape pour revenir a la clope, ou qui stoppent vape et clope?