La Directive Européenne du Tabac se précise

Publié le par Monsieur Vapoteur

Les choses se précisent concernant la Directive Européenne du Tabac. Voici quelques informations qui risqueraient d’arriver plus vite qu’on ne le croit. Une nouvelle complexité administrative qui va faire du mal aux professionnels du secteur.

La date fatidique se rapproche, l’entrée en vigueur de la mise en oeuvre de la Directive européenne devra être appliquée dans chaque État membre pour mai 2016.

Le développement des cigarettes électroniques est très important, les fabricants sortent des nouveaux modèles tous les mois. Mais une fois que la Directive se mise en place, l’arrivé de nouveaux produits sera ralenti. En effet, les fabricants et importateurs de cigarettes électroniques et d’e-liquides devront notifier les autorités, six mois avant la commercialisation de chaque produit.

La commission travaille en ce moment sur le formulaire de notification avant la commercialisation des produits et les normes techniques.

Les fabricants vont devoir se creuser la tête, les nouveaux clearomiseurs ne devront pas dépasser 2 ml de contenu. Mais surtout ils seront incassables, avec une sécurité enfant, et antifuite au remplissage.

Le document n’est pas encore définitif mais voici ce qu’il prévoit :

Concernant les e-liquides, les recettes ne seront plus secrètes, tous les ingrédients devront être stipulés, ainsi que leur nature.

En soit, c’est une bonne chose, puisque cela va contribuer à améliorer la sécurité des produits consommés.

Mais ce n’est pas tout, il faudra rajouter des obligations bien plus lourdes qu’une simple liste d’ingrédients. En effet, des analyses scientifiques seront demandées pour chaque e-liquide. A l’heure actuelle beaucoup de laboratoires ne disposent pas d’outils techniques permettant de produire de tels rapports, et ils risquent de devoir investir ou fermer leurs portes.

Passons au matériel, une liste technique des caractéristiques devra être fourni pour chaque produit commercialisé. Contenance du flacon ou de la recharge, type de batterie et composition chimique, données sur le voltage ou wattage variable, air flow, résistances, etc…

Avec cette nouvelle obligation et les contraintes soumises aux fabricants, la sortie de nouveaux produits risquent d’être fortement ralenti. Sans oublier le délai de six mois avant l’arrivé sur le marché de nouveaux produits.

Sans oublier les professionnels de la vape, comme les boutiques spécialisées qui risquent de voir leur commerce fermer, si cette directive est appliquée à la lettre.

Il est très important pour les professionnels et les consommateurs de se mobiliser, de continuer à se battre et de rester solidaire, pour espérer garder une vape libre...

En termes de réglementation, cette année 2015 sera capitale pour l’avenir de la vape !
La Directive Européenne du Tabac se précise

Commenter cet article

lupin 19/02/2015 17:41

Et la recette du soda c..a c..a qui nous bouffe la santé ils ne la demande pas.