Document sur la cigarette électronique chez les médecins

Publié le par Monsieur Vapoteur

Un internaute sur le groupe Facebook Vapoteurs en folie a posté un document qu’il a trouvé chez son médecin.

Voici ce que dit ce document :

Bien utilisée, la cigarette électronique est le meilleur moyen de se libérer du tabac selon le Docteur Philippe Presles, et sa dangerosité est sans commune mesure avec le tabac.

En tant que médecins et professionnels de santé nous voyons quotidiennement des patients gravement victimes de leur tabagisme, dont beaucoup mourront ou seront invalides malgré nos soins. Il s’agit du problème de santé publique le plus grave dans le monde. Nous voyons par ailleurs se développer l’usage de la cigarette électronique qui aide manifestement de nombreux fumeurs à tourner la page du tabac.

Mais des idées fausses se font jour qui en limitent la diffusion, alors que son potentiel en terme de santé publique est réel.

Il convient donc d’affirmer que :

- C’est la combustion du tabac qui est dangereuse pour la santé des fumeurs, pas la nicotine. Il est ainsi bien établi que les substituts nicotiniques ne sont pas dangereux pour la santé des fumeurs désireux de quitter le tabac. Il en est de même pour la nicotine contenue dans les e-cigarettes.

- Les principaux poisons produits par la combustion du tabac et contenus dans sa fumée sont le monoxyde de carbone ou CO responsable d’infarctus du myocarde et d’attaques cérébrales, les goudrons cancérigènes, et les particules fines aboutissant à des bronchites chroniques obstructives. Les dangers des cigarettes électroniques sont infiniment moindres que ceux du tabac, dès lors que leur vapeur ne contient ni CO, ni goudrons, ni particules fines solides.

- Les caractéristiques de la cigarette électronique doivent toujours être comparées à celles de la cigarette conventionnelle, et s’il persiste des doutes et des débats sur la parfaite innocuité à long terme de certains de ses composants, ils doivent être confrontés à la certitude absolue de la dangerosité du tabac.

La cigarette électronique peut être conseillée à tout fumeur désireux d’arrêter de fumer.

Elle peut tout à fait faire l’objet d’une association avec des patchs, voire avec d’autres traitements du sevrage tabagique, si son seul usage s’avère insuffisant pour lui permettre d’atteindre ses objectifs. Elle est moins addictive que la cigarette conventionnelle et participe ainsi à un sevrage rapide ou progressif du tabac.

Voici un document qu’on aimerait retrouver plus souvent chez les médecins.
Document sur la cigarette électronique chez les médecins

Commenter cet article