Une année de vapotage est moins dangereux qu’un seul jour de tabac

Publié le par Monsieur Vapoteur

Une métaphore qui est devenue célèbre dans le monde de la vape par le professeur Bertrand Dautzenberg. Elle parle du vapoteur sur l'autoroute " Vapoter c'est rouler à 140 Km/h au lieu de 130 Km/h.

Le pneumologue utilise maintenant une nouvelle image pour simplifier la toxycologie de la cigarette électronique. En utilisant tout simplement la comparaison entre le vapotage et le tabagisme. Il affirme " qu'une année de vapotage est moins dangereuse qu'un seul jour de tabac ". Une image forte mais pleine de sens...

Si l'on compare, la vapeur émise par les cigarettes électroniques, elle contiendrait 9 à 450 fois moins de substances toxiques, que la fumée d'une cigarette traditionnelle. Pour en arriver à ce résultat, on détecte les différents composants “ grâce à diverses méthodes de piégeage et de séparation ” comme l'explique un ingénieur chimiste au LNE. D'après les résultats, des substances toxiques sont certes retrouvées dans la vapeur d'e-cigarette, comme le formaldéhyde, l’acétaldéhyde ou encore l’acroléine, mais en quantité très faible et qui permet de confirmer le fort pouvoir de réduction des risques que le produit offre en comparaison à la fumée du tabac.
Ces quantités varient en fonction de la puissance de chauffe des appareils et sont également influencées par les conditions de vaporisation.

Le professeur Dautzenberg se dit en faveur du vaporisateur personnel mais attend néanmoins une normalisation des produits. Cela en prend le chemin puisque l'Afnor est actuellement en train de participer à l'élaboration d'une norme expérimentale.
Une année de vapotage est moins dangereux qu’un seul jour de tabac

Commenter cet article