Les cigarettes électroniques non désirées en Chine

Publié le par Monsieur Vapoteur

Presque tous les pays luttent contre le tabagisme ! C'est au tour de la Chine, ils viennent de proposer le premier projet de loi antitabac, mais celui-ci devrait également concerner les cigarettes électronique.

Cette nouvelle loi a pour but d'interdire de fumer dans tous les lieux publics fermés et bannir toutes formes de publicité du tabac, de sa promotion et son parrainage. Bref ce que l'on connaît déjà en France et dans les autres pays.

Selon Xia Lin, un spécialiste du Centre chinois du contrôle et de la prévention des maladies, déclare que " cette mesure ne comprend pas l'e-cigarette, ce qui pourrait être un problème à l’avenir ".

Il faut savoir qu'en Chine, n'ayant pas encore de plan antitabac, les cigarettes électroniques ne connaissent pas le même succès qu'en Occident. Où les lois sur les cigarettes traditionnelles dans les lieux publics sont strictement misent en place.

En août dernier, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié un rapport reconnaissant une menace pour la santé publique et a exhorté les gouvernements à renforcer la réglementation des dispositifs.

Appelant à l’interdiction de ces cigarettes dans les lieux public fermés, expliquant que la vapeur exhalée pourrait augmenter les niveaux de certaines toxines de l'air, ainsi que la suppression de la publicité et de la vente aux mineurs. Pour un marché total évalué à plus de 3 milliards de dollars.

Pour Gan quan, le pays n'a pas de règles bien définies pour les cigarettes électroniques, qui utilisent des cartouches de piles produisant des vapeurs aromatisées, avec ou sans nicotine, et que les consommateurs peuvent facilement acheter en ligne.

Inventée en 2003 comme produit de substitution, les e-cigarettes vont rapidement gagnées en popularité aux Etats-Unis et en Europe, où elle sont soumises à une réglementation moins stricte.

Plus de 70% des systèmes vendus dans le monde sont produits en Chine.

Gan explique que " Le gouvernement chinois doit noter cette tendance et prendre des mesures préventives pour empêcher une percée en Chine ".

Selon des statistiques officielles, la Chine compte plus de 300 millions de fumeurs, et près de 740 millions de personnes exposées à la fumée passive chaque année.

Dans tout le pays, une douzaine de villes ont adopté des lois pour contrôler au niveau local le tabagisme dans les lieux publics, mais la mise en œuvre est plutôt limitée, a reconnu Xu.
Les cigarettes électroniques non désirées en Chine

Commenter cet article

Droodiis 13/12/2014 13:34

Presque personne ne vape en chine , les cigarettes sont tellement peu cher que ca leur revient bcp moins cher de fumer que de vaper.