La mèche pour un atomiseur reconstructible

Publié le par Monsieur Vapoteur

La mèche pour un atomiseur reconstructible :
La mèche est la partie de l'atomiseur reconstructible qui permet l’alimentation de la résistance. Elle absorbe le e-liquide et lui permet de s’évaporer lorsque celui ci est placé entre les spires du fil résistif. Le choix de la mèche qui vous conviendra est un exercice difficile, il va vous falloir en tester plusieurs pour trouver la bonne. La résistance à la chaleur et la juste capillarité sont des points cruciaux pour vous aider à choisir.

On trouve 3 grandes familles de mèches pour atomiseur reconstructible.

La mèche en coton :


Avec une capillarité relativement " moyenne ", la mèche coton est souvent utilisée pour réaliser des montages de type micro-coil : petites spires collées les unes contre les autres. Sa malléabilité permet de faire passer le coton dans de petits endroits.

Il est parfois possible de le changer sans avoir, pour autant, besoin de refaire son micro coil. Un " dry-burn " n’est malheureusement pas possible sur ce système.
A savoir que le dry-burn consiste à faire chauffer à vide votre résistance à sec pour enlever tous les dépôts et résidus pouvant s’y trouver.

Petit inconvénient le coton a tendance à brûler sous l’effet de la chaleur.

L’avantage de l’utilisation du coton est le rendu des saveurs qui peut être amélioré par rapport à une fibre ou un Mesh...

La mèche en fibre de silice :


La fibre de silice est torsadée ou éventuellement tressée, ce qui donne l’apparence d’une " cordelette blanche ", similaire à celle que l’on voit dans les clearomiseurs. Elle a l’avantage de ne pas brûler quand elle est chauffée, il est donc possible d’opter pour un " dry-burn " en guise de nettoyage. On peut justement distinguer une bonne fibre d’une mauvaise en la chauffant au chalumeau, elle ne doit pas noircir !

La mesure de la fibre de silice est assurée en mm en fonction de son diamètre, la taille la plus fréquente est de 2mm mais on peut aussi trouver du 1mm ou du 3.5mm. Il est commun de mettre 2 brins pour construire une mèche, ensuite il suffit alors de faire les spires autour des 2 brins une fois superposés.

La mèche en fibre de silice est très polyvalente et facile à manipuler, il est conseillé de commencer à refaire la résistance de son atomiseur reconstructible avec !

A savoir, les spires de votre Kanthal peuvent être égalisées sans risque de détériorer la mèche de silice.

La mèche en Mesh :


Le Mesh est un tissu d’acier inoxydable de type Inox 316L, généralement proposé sous forme de feuilles (format A4 - A5 ou A6...), il est réputé pour sa grande capillarité et robustesse.

Le Mesh est mesuré en fonction de son nombre de fibres par pouce ; par exemple le repère #200 est donné pour du 200 fibres par pouce. Il existe aussi du Mesh #325 - Mesh #400 ou encore du Mesh #500.

Etant donné que le Mesh est en Inox, le dry-burn peut être réalisé sans contrainte !

On parlera d’un montage de type Genesis lorsque l’on décide de construire " une mèche " en Mesh. Sommairement, un montage Genesis consiste à enrouler le Mesh sur lui même pour former un tube d’Inox fortement serré. Par exemple, il faut prendre environ 9cm de longueur (env. 4-5cm de large) de Mesh #200 pour réaliser votre mèche qui fera entre 2 et 3mm de diamètre. L’oxydation du Mesh au chalumeau est aussi une étape importante suivant le montage que l’on souhaite réaliser.

Le montage Genesis se distingue par sa robustesse mais aussi par sa difficulté de réalisation, les points chauds peuvent être fréquents !
La mèche pour un atomiseur reconstructibleLa mèche pour un atomiseur reconstructible
La mèche pour un atomiseur reconstructibleLa mèche pour un atomiseur reconstructible

Publié dans Débutants

Commenter cet article