Six sénateurs écrivent une lettre pour mettre en place une réglementation nationale aux Etats-Unis

Publié le par Monsieur Vapoteur

La guerre en France s’accélère contre le tabagisme et la législation sur la cigarette électronique se précise. Alors que de l'autre côté de l'Atlantique, six sénateurs américains ont adressé une lettre à la FDA (Food and Drug Administration), pressant l'organisme de mettre en place une réglementation nationale aux Etats-Unis.

Aux Etats-Unis, un peu comme au sein de l'Union Européenne actuellement, faute de cadre législatif dicté par l'exécutif, le marché de la cigarette électronique n'est pas identique d'un Etat à l'autre. L’e-cigarette peut se voir interdite, comme elle peut être totalement acceptée dans l'Etat voisin.

Dans ce désordre législatif, six sénateurs démocrates des Etats du Connecticut, de Californie, de l'Ohio, de l'Illinois, du Massachusetts et de Rhode Island demandent à la FDA de mettre en place rapidement une réglementation nationale. Ils insistent notamment sur la prévention, demandant de mettre plus en avant les avertissements sur les produits de l'e-cigarette rappelant que la nicotine cause l'addiction. Reste à savoir si leur appel sera entendu.
br> En effet, dans les débats sur la nocivité de la cigarette électronique, la nicotine fait encore souvent une apparition. Toutefois, il est toujours bon de rappeler que la nicotine n'est pas la cause des maladies du tabac, du moins pas directement. Si la nicotine est bien à l'origine de l'addiction, puisqu'elle excite une partie du cerveau qui, lors du sevrage, crée le manque, elle n'est pas à l’origine des cancers. Mais, parce qu'elle maintient le fumeur exposé aux substances nocives de la cigarette, son rôle dans la dangerosité du tabagisme est avéré.

Cependant, la nicotine dans l'e-cigarette joue un rôle différent, puisqu'elle comble la sensation de manque du fumeur qui devient vapoteur. Certes, il y a bien une addiction, mais plus à un produit extrêmement nocif à la santé ! C'est donc la nicotine qui permet au vapoteur de ne pas retomber dans le tabac, et parce que son dosage peut être modifié à volonté, il est possible de s'en sevrer progressivement. L'inquiétude est alors dans ceux qui n'étaient pas fumeurs et qui, en vapotant, deviennent addictes à cause de la nicotine. La prévention peut ici s'avérer utile, même si ce type de cas reste très rare.
Six sénateurs écrivent une lettre pour mettre en place une réglementation nationale aux Etats-Unis

Commenter cet article