Témoignages - Priscillia, la vapoteuse occasionnelle

Publié le par Monsieur Vapoteur

Voici le témoignage de Priscillia et de sa mère, l'histoire d'une grande fumeuse et d'une vapoteuse occasionnelle.

Tout d'abord, afin de commencer ce témoignage sur la cigarette électronique en bonne et due forme, je tenais à évoquer ma courte expérience concernant le tabac.

En effet, il y a de cela quelques années, étant entourée de fumeurs, j'ai voulu tenter de consommer ma toute première cigarette, je me rappelle m'être dit qu'après tout, ça ne devait pas être aussi mauvais que ça…
Et donc, après avoir tiré ma première bouffée, le résultat à été bien différent de ce que je pensais: je n'ai pas du tout apprécié (la nicotine, à cette époque, m'avait plutôt dégoûté qu'autre chose).
Je n'ai pas continué (je me rappelle que mon frère était présent et qu'il a prit le relais) Mais il y a 6 mois, habitant encore avec ma mère le temps de terminer mes études, et sur le conseil d'une amie qui, d'après ce qu'elle nous avait dit, avait arrêté de fumer grâce à ça, ma mère à voulu tester, étant une fumeuse invétérée, elle pensait pouvoir, grâce à ça, diminuer son taux de consommation excessif.

Je l'ai donc suivi et ai testé également cette petite nouveauté. Pour ma mère, le test n'a pas été positif et a aussitôt abandonné. Elle a même rajouté qu'elle n'avait ressenti aucune sensation.
Pour elle, la cigarette électronique ne remplacera jamais une vraie cigarette, surtout que le produit que nous avions acheté à côté, ne contenait pas de nicotine puisque, nous en avions fait l'achat en Belgique, et les débits de tabac ne peuvent pas en vendre, étant donné que cela leur est interdit.

Bref, pour ma mère, ce genre de cigarette ne peut pas aider une personne a diminuer son taux de consommation enfin pour les gros fumeurs car il n'y a pas le plaisir de retirer la cigarette du paquet et de l'allumer, choses qui font parti des plaisirs pour le vrai consommateur de tabac.
La cigarette est une drogue puisqu'il y a la présence de nicotine, qu'on ne retrouve pas dans beaucoup de produits pour la cigarette électronique et selon elle, pour arrêter de fumer, il faut beaucoup de volonté et un bien être. Si ce bien être n'est pas présent, cela ne sera pas évident d'arrêter.

Donc pour ma mère, vapoter n'est pas l'idéal bien au contraire.

En ce qui me concerne, étant donné que je pensais ne plus jamais toucher à ce genre de chose, vapoter ne me dérange pas car cette fois-ci, je peux le faire sans être dérangée par la nicotine et par le fait que cela puisse nuire à la santé.

Je le fais donc de temps en temps en prenant beaucoup de plaisir.
Témoignages -  Priscillia, la vapoteuse occasionnelle

Publié dans Témoignages

Commenter cet article