Test - Mods - eMode de chez Joyetech

Publié le par Monsieur Vapoteur

L'eMode de chez Joyetech

Après avoir passé beaucoup de temps (plus d’un an) avec une cigarette électronique classique de type EGO T2, j’ai décidé de passer à la vitesse supérieure et de me lancer dans les MODs. Je suis donc parti me renseigner dans ma boutique préférée AQUATIZ, après plusieurs conseils, je restais hésitant sur mon choix. Alors ils m’ont proposés de tester le dernier sorti de chez Joyetech l’eMode. Après plusieurs jours d'utilisation, voici la présentation détaillée de ce bijou...

L'eMode est un MOD connecté :

Cet eMode de Joyetech m’a fait de l’œil. Je le trouvais vraiment élégant, intelligent, stylé et les thermes employés par Joyetech mettaient la barre très haute. J'avais vraiment hâte de le tester...

Joyetech est une marque fondée sur l’innovation technologique comme d’ailleurs l’indique son logo: « Joy life with E Technology ». C’est une réalité de départ qui a fait la réputation de cette marque.

Cet eMode a l’avantage d’être un kit déjà tout prêt. Il ne nécessite pas l’achat supplémentaire d’accus, de clearomiseur, de chargeur ou autres « pièces » vendues séparément. C’est donc en soit la première chose à prendre en considération quand on constate son prix certes élevé mais qui, accessoires compris, se situe dans une moyenne plus que respectable.

Cet eMode s’adresse à des vapoteurs qui veulent acquérir quelque chose de plus abouti que leur petit vaporisateur personnel. A ce tarif ce Mod s’adresse à des débutants confirmés qui n’ont pas encore craqué pour l’achat compulsif de 50 clearomiseurs et de 20 Mod ultra performants.


Aspect du pack : stylé, léger et surtout très complet
A l’ouverture, l’ensemble respire le luxe avec son écrin en velours noir. Et là, apparaît alors l’objet de votre convoitise qui semble assez long et fin visuellement du fait de son diamètre plus réduit qu’un mod traditionnel. J’ai choisi la couleur Alu brossé et j’avouerais que les inscriptions et références sont quasi illisibles sur cette finition (en noir il n’y a pas ce problème), mais il n’en reste pas moins que c’est un très bel objet.

Vous constaterez que ce pack contient une foule de petites choses utiles et bien rangées. Vous avez 2 boites, un accu de 2100 mAh, un mode d’emploi en français, assez bien rédigé pour une fois ! Un embout plastique noir (drip tip) pour remplacer le métallique, des caches prises USB de secours (le cache USB est complètement détachable et très petit donc pour les têtes en l’air les caches prises supplémentaires seront les bienvenus) et une petite pièce en métal pour régler l’arrivée d’air. Vous trouverez le câble micro USB et l’adaptateur mural dans deux boites séparées. En résumé, rien ne manque pour commencer directement à l’utiliser, mis à part du e-liquide pour commencer la vape !

La première sensation à la prise en main a été pour ma part une impression de légèreté et de robustesse traduisant un assemblage exemplaire, même s’il est vrai qu’avec l’accu en place, on arrive au bout du compte à un total de 145 grammes.

La seconde observation que l’on peut noter est sur la discrétion des informations et des commandes de l’engin qui renforce, une fois de plus, cette impression de classe et d’élégance mais qui n’est pas forcément très pratique. Au-delà de la lecture difficile des volts et watts autours de la bague, j’ai trouvé le bouton switch pas très intuitif au touché.

En conclusion sur l’aspect général de cet eMode, il a une bonne finition, on se dit que Joyetech a pensé à tout en concevant ce produit évolué. A contrario, cette « technologie » n’est pas à la portée de tout le monde et risque sûrement d’en effrayer plus d’un.

Certains se diront que c’est à n’y rien comprendre avec tous les réglages que ce Mod proposent et surtout qu’ils n’en auront aucune utilité. Je vais donc vous rassurer immédiatement car ce dernier offre réellement un fonctionnement de base très simple si vous le souhaitez. A vous de voir à l’usage si vous souhaitez approfondir vos réglages. Cet eMode est connecté donc évolutif !

Fiche technique (sur le papier) :

• 1 bouton en métal ovale sur le côté («on » et « off » par 5 pressions rapides)
• Voltage variable : 3.3 à 5 V, par incrémentation de 9 positions (aucune logique dans les marques)
• Courant de sortie maxi de 5 A
• Puissance en Watts variable : 4.6 w à 10.4 w par incrémentation de 9 positions
• Compatibilité : 510 les Protank et autres reconstructibles vont dessus.
• Poids avec accu : 145 grammes (les mods classiques tournent à 200/250 gr)
• Longueur: 19.05 cm
• Epaisseur : 18 mm (les mods classiques font plus de 23 mm environ)
• Accu Sanyo 2100 mAh fourni : 1 x 16650 (16 étant le diamètre et 650 la longueur)
• Protection contre l'inversion de polarité et les courts-circuits/coupure de la charge réglable par le logiciel MVR
• Connexion et recharge par USB
• 1 embout métallique (le métal donne en impression de froid dans la bouche, surtout en hivers) et un plat en plastique noir
• Affichage de la batterie restante par clignotement de plus en plus rapide de la led du mode sélectionnée
• Réglage des volts et watts en tournant la roulette du milieu (2 premiers modes)
• Matière : inox
• 4 modes de fonctionnement pour 6 réglages distincts et indépendants
• 2 têtes d’atomiseurs de 2.4 ohms de type C2
• Un tournevis pour régler l’entrée d’air (3 positions)
• Un mode d’emploi bien rédigé sauf pour la partie logiciel MVR
• Accès gratuit au logiciel MVR 1.4
• 3 couleurs au choix (noir/alu brossé/argenté)

Comme vous pouvez le constater il y a beaucoup de choses et peut être même un peu trop à mon sens en ce qui concerne les modes de réglage dont on peut très bien se passer. Mais je tiens quand même à souligner que c’est l’essence même de cet eMode. Il tire justement sa propre dénomination de ces différents modes et c’est là toute l’ambiguïté de ce très beau vaporisateur personnel.

Assemblage et fabrication :


Cet eMode est constitué de 9 pièces, l’assemblage est donc simple et sans surprise. Il vous suffira seulement de graisser un peu les filetages de bonnes qualités certes mais somme toute très fins et donc fragiles. Joyetech est vraiment un gage de qualité de fabrication, elle est parfaite et les assemblages ultra précis. C’est vraiment un bel ouvrage.


L'atomiseur rassemble à lui seul 5 pièces dont la fameuse tête de type C2 qui contrairement aux précédentes versions est complètement immergée dans votre liquide ce qui devrait lui apporter une meilleure alimentation et promettre une vapeur plus grande selon Joyetech. Ce n’est à mon sens pas le cas, je vous avouerai avoir été déçu par cette nouvelle tête.

A faible volt/watt, on obtient un débit de vapeur relatif et on a même parfois des agglutinations.
A fort volt/watt, on a très vite un goût de brulé, c'est réellement dommage pour Joyetech.

C'est une critique importante mais qui n’est pas à même de supprimer l’intérêt d’acquérir cet eMode. Je vous rappelle que vous allez pouvoir monter dessus tous vos Protank ou autres Iclear 30 S.

De plus, les deux solutions possibles de chargement sont relativement agréables. L’USB donne la possibilité d’être à son bureau, et en dévissant la base du tube, l’accu pourra être rechargé seul sur votre chargeur externe si vous en avez déjà un. D'autre part cet accu pourra être remplacé une fois usagé ce qui permettra une plus longue pérennité de votre achat.

Partie électronique du eMode :


Après 5 pressions sur le bouton ovale, vous observerez qu’il s’éclaire en blanc. Vous verrez immédiatement le mode, que vous aurez choisi, s’éclairer lui aussi en blanc, assez petit mais bien visible et pas trop lumineux.

Voici maintenant ma seconde déception après la tête C2, il faut éteindre le eMode par 5 nouvelles pressions pour ensuite pouvoir sélectionner le mode que vous désirez. Comme vous pourrez le constater en restant appuyé sur le bouton ovale, il y a 4 modes. Le dernier se décompose en 3 sous modes ce qui fait donc 6 réglages différents et successifs qui se succèdent lentement, bien trop lentement à mon goût.

Une fois le mode choisi, il vous suffira de lâcher le bouton et vous devrez alors ré-allumer votre eMode pour pouvoir vapoter. C’est à ce moment-là qu’il faudra faire attention car si on oubli involontairement cette étape de rallumage, ce qui a pour conséquence de modifier le mode choisi et je dois donc me recommencer les 6 étapes pour revenir au mode désiré. C’est franchement pénible de devoir appuyer sans cesse sur un même ! Avec l’habitude ça passe mais il y a plus intelligent et pratique !

L’attrait de la nouveauté dépassée, il est bien évident que vous ne modifiez pas quotidiennement vos modes et après avoir tout essayé vous ne changerez pas souvent de mode.


Le premier mode VV concerne le seul réglage des volts par le biais de la mollette qui peut être manipulée à tous moments et intuitivement pour trouver le réglage optimal. C’est parfait et pratique surtout avec des résistances doubles.

Le second mode VW est celui qui permet le réglage des watts. Vous l’utiliserez le plus souvent si vous conservez la tête maison et ce toujours par le biais de la molette qui d’ailleurs ne sert que pour ces 2 premiers modes.

Le troisième que j’utilise est le RVV. Vous avez la possibilité de régler l’intensité via le logiciel MVR et créer la courbe de voltage qui vous correspond le mieux par tranches de 0.5 secondes en passant de 3V à 5V.

On peut faire la même chose avec le mode RVW1 mais cet fois en wattage.

Pour ceux que la partie logiciel MVR 1.4 intéresse vous pourrez accéder à une multitude de réglages variés, tant pour le fonctionnement de l’eMode lui-même (charge de l’accu, coupure led, coupure système, température de fonctionnement, charge restante, ohms de l’atomiseur) que pour votre vape. Il vous permet d’avoir les statistiques complètes de votre vape, résistance, volt et watt par jour, semaine ou mois, ainsi qu’une programmation de 4 modes permettant de varier vos réglages dans le temps.

Le remplissage est simple et facile si l’embout de votre flacon de liquide est assez fin pour entrer dans un des 2 trous en haut de la tête.


Le réglage d’air nécessite l’emploi du « joli tournevis coccinelle » qui il faut le dire fait un peu gadget. Vous n’aurez pas forcément besoin d’y avoir recours car la différence entre les réglages n’est pas assez prononcée.

Batterie et autonomie :

L'eMode est livré avec une batterie de modèle: SANYO 16650.
2100mAh haute sécurité , très grande capacité et haute stabilité batterie exclusive au lithium de SANYO.

Lorsque la charge restante de la batterie est de 60% ou plus, le voyant du mode correspondant reste allumé.


Lorsque la batterie est de 30% -59% , le voyant lumineux clignote lentement.


Entre 10% -29% , le voyant lumineux s'allume en vitesse normale.


Entre 0 % et 9 % , le voyant lumineux s'allume en haute fréquence.

Il faut savoir que cet eMode a une excellente autonomie, pour un gros vapoteur vous pourrez tenir facilement une journée.

Retour d’expérience :

Cet eMode a selon moi le plus beau design de la production actuelle tout du moins dans cette gamme de prix.

Il est vrai que j’ai été déçu par cette nouvelle tête C2 ce qui m’a sincèrement ennuyé.
Les raisons qui vous pousseront à en faire le changement sont, d’une part, les têtes de rechanges beaucoup trop chères au regard de leur performance en terme de vapote. Et d’autre part, cette agglutination et parfois même des remontées de liquide en fin de réservoir.

Après avoir vapoté pendant plusieurs minutes, j'ai aussi constaté que la tête de contrôle chauffe rapidement. On est obligé de ralentir sa cadence de vapotage si on veut continuer de la tenir dans la main.

Mise à part ces petites réserves, cet eMode est parfait à l’usage quotidien en partie parce qu’il prend facilement place dans ma poche de veste. Il n’est pas trop lourd, le réglage des volts et des watts est très facile avec la molette et enfin la gestion de l’énergie de la tête est parfaite. Je n’ai jamais tenu aussi longtemps avec un accu de seulement 2100 mAh.

Vidéo :



En résumé :

Points positifs :

• Stylé, classe, élégant et robuste
• Kit ultra complet pour un démarrage immédiat pas besoin de rajouter des accessoires à la facture
• Molette de réglage 360° ultra simple et efficace sur les modes VV et VW
• Recharge par USB ou chargeur externe
• Légèreté et finesse pour un mod
• Deux usages : Simple ou évolutif et connecté via le logiciel MVR 1.4
• Mode d’emploi complet en français
• Connectique 510 permettant l’emploi d’autres atomiseurs type Protank

Points négatifs :

• Tête d’atomiseurs C2 perfectibles et clearomiseur non abouti
• Tête de contrôle chauffe rapidment
• Accès au réglage des différents modes trop lents et fastidieux
• Obligation d’éteindre et de rallumer pour effectuer les réglages
• Réglages complexes pour éviter les agglutinations de la tête C2
• Réglage d’arrivée d’air trop léger
• Le prix mais c’est un kit complet

En conclusion :

Même avec les réserves, je continue d’affirmer que cet eMode mérite amplement sa place pour une première acquisition de mod électronique même si le prix vous semble cher comparé aux autres mods. Il suffit simplement de faire votre calcul une fois que vous ajoutez les accus et le chargeur.
Test - Mods - eMode de chez JoyetechTest - Mods - eMode de chez Joyetech
Test - Mods - eMode de chez JoyetechTest - Mods - eMode de chez Joyetech
Test - Mods - eMode de chez JoyetechTest - Mods - eMode de chez Joyetech
Test - Mods - eMode de chez JoyetechTest - Mods - eMode de chez Joyetech

Publié dans Tests, Mod

Commenter cet article