Taxe sur la cigarette électronique et le eliquide ?

Publié le par Monsieur Vapoteur

On nous en parle encore et encore, notre cher gouvernement est en pleine réflexion, mais il y a fort à parier qu'un jour, la cigarette électronique et les e-liquides vont être taxés ou pas (mais il ne faut pas rêver).

Les vapoteurs ont faillis à se voir faire la queue dans les pharmacies ou aux bureaux de tabac, des endroits pas très conviviaux pour se fournir en cigarette électronique et e-liquide, mais les boutiques spécialisées dans la cigarette électronique restent ouvertes. L'Etat a besoin d'argent et il risque d'être séduit par l'idée d'une taxe, avec plus de 2 millions de vapoteurs en France et qui progresse de jour en jour, comment passer à côté de cette mine d'or.

Taxe de la cigarette électronique en Italie

Que ce passe-t-il en Italie ? L’État Italien n’a pas attendu une résolution de l’Europe. Les cigarettes électroniques et les recharges e-liquide se voient taxés à hauteur de 58,5 % sur l’importation. En prenant en compte la TVA de 21 % en vigueur, on arrive à une taxe globale de 79,5 % ! on peut dire qu'ils ne rigolent pas là-bas.
Encore plus fort, la cigarette classique est taxée à 75,8 % donc moins que la e-cigarette et les e-liquides. Les lobbys du tabac ne peuvent qu’applaudir. Eux qui se sentaient menacés de ce nouveaux marché qui leur échappaient, les voilà rassurés. Car en agissant de la sorte, l’Italie favorise largement le tabac pourtant beaucoup plus nocif.

Que se passerait-il en France ?

Tout d’abord une augmentation des prix à la revente pour le consommateur. Pour que la plupart des boutiques conservent leurs marges, une recharge e liquide serait vendue aux alentour de 8 €, les grossistes répercutant la taxe, il n’y aurait pas le choix.
On est bien loin du poste de dépense que peut représenter 1 paquet de cigarettes par jour mais il est sur que cela va avoir un impact négatif auprès des consommateurs qui vont peut-être progressivement se désintéresser de la e-cigarette. Enfin les vendeurs qui voudront maintenir leurs prix risquent de ne pas pouvoir tenir dans le temps et de s’exposer tout bonnement au dépôt de bilan, ce qui est déjà le cas pour de nombreuses boutiques en Italie.

La suite au prochain numéro...
Taxe sur la cigarette électronique et le eliquide ?

Commenter cet article

geo 20/02/2014 17:44

des sous encore des sous toujours des sous...mais voyons il faut remplir ce tonneau des danaïde qu'est notre état..
mais bon et si les fumeurs arrêtaient de fumer et les vapoteurs de vapoter
que se passerait il?
amicalement