Les buralistes en faillite

Publié le par Monsieur Vapoteur

Ce qui devait arriver, arrive chez les buralistes, les ventes de tabac diminuent et on peut dire que les temps sont de plus en plus durs pour les buralistes. « Il y a eu sept fermetures de bureaux de tabac en Sarthe en 2013 et trois sont déjà actées sur 2014 ».
 


À 7 €, le paquet de cigarette (tueuses)« officiel » de Malboro n’a plus la côte, aujourd'hui fumer devient un véritable luxe, que certains ne peuvent plus se permettre. Au niveau national, on estime à 26 % les achats non officiels : Internet, réseau étranger, contrebande. Les buralistes ont de moins en moins de clients et toujours plus de charges.

Ils ne baissent pas les bras pour autant, ils tentent de trouver des débouchés et la cigarette électronique et ses produits dérivés en est un.

Aussi, plusieurs buralistes sarthois se sont formés à ces produits de substitution au tabac. Afin de pouvoir proposer cette nouvelle alternative à la cigarette (tueuse).

Les grandes surfaces et les solderies s’attaquent aujourd’hui au marché de la cigarette électronique alors il semble naturel que les buralistes le proposent aussi.

Cependant, on sera loin de l'ambiance d'une boutique spécialisé ou l'on peut s'installer et prendre son temps pour tester les différents matériels et goûts de e-liquides.

Les buralistes en faillite

Publié dans Articles

Commenter cet article

Michaël HOMSY 19/06/2016 02:27

Tant mieux, car en vendant des magazines pornographiques, les buralistes servent Satan.