Choisir son e-liquide

Publié le par Monsieur Vapoteur

Quelque soit le modèle que vous aurez choisi, il faudra régulièrement recharger votre cigarette électronique en liquide (dit e-liquide). Les goûts et les couleurs étant une affaire très personnelle, il convient néanmoins d’être particulièrement vigilant dans votre choix de liquides, dans la mesure ou c’est un produit que vous allez inhaler en plus ou moins grande quantité.

La composition des liquides
Composés de propylène glycol (PG) et/ou de glycérine végétale (VG), les e-liquides contiennent aussi le cas échéant de la nicotine. Tous trois doivent être de qualité pharmaceutique (USP). Le PG assure une bonne reproduction des arômes, la VG produit une grande quantité de vapeur. Il existe des e-liquides 100 % PG ou 100 % VG, mais en général la proportion est de 80/20 ou 70/30, ce qui constitue l’idéal.

A ces ingrédients de base s’ajoute donc optionnellement de la nicotine, dans un dosage qui reproduit plus ou moins celui des cigarettes traditionnelles : 0,6 à 0.9 % (super light), 1,1 à 1,2 % (light), 1.6 à 1.8 % (normale). Le dosage peut aussi être exprimé en mg par ml (6, 11, 16…). Outre la correspondance avec la nicotine que vous ingériez avec la cigarette tabac, le dosage en nicotine du liquide a une incidence sur le « hit », ce gratouilli dans la gorge que procure le passage de la fumée ou de la vapeur. En particulier si vous étiez gros fumeur, ne commencez pas avec des liquides faiblement dosés. Mieux vaut commencer avec un dosage élevé, puis diminuer éventuellement à votre rythme au fil du temps.

Dernier composant, les arômes. Artificiels ou naturels, ils doivent être garantis sans diacétyle et les personnes sujettes aux allergies devront éviter les e-liquides avec arômes artificiels. Ils existent une profusion de saveurs, classées généralement en trois catégories : les « tabacs », les « fruités » et les « gourmands ». N’espérez qu’une vague ressemblance dans la première, n’hésitez pas à tenter les deux autres, vous serez parfois agréablement surpris. Si vous êtes perplexes devant le choix à faire, le RY4, liquide de prédilection de nombreux « vapoteurs », est un savant mélange tabac/vanille/caramel et une valeur sure. Vous pouvez aussi opter pour les « test packs », qui vous permettent d’essayer une grande variété de saveurs. Ils sont en général conditionnés en flacons de 5 ml.

Bon à savoir : de l’eau et surtout de l’alcool peuvent aussi entrer dans la composition des e-liquides.

La provenance et l’étiquetage
Pendant longtemps, les e-liquides disponibles étaient essentiellement fabriqués en Chine. Ils existent désormais de nombreux fabricants en Europe (et même un en France) et aux Etats-Unis. Choisissez de préférence ces deux derniers, les normes de fabrication et de contrôle y étant bien plus rigoureuses. Le lieu et le fabricant des e-liquides est souvent omis par les revendeurs, en particulier quand il s’agit de liquides chinois. N’hésitez pas à vous le faire préciser.

Quelque soit la provenance de votre liquide, vos flacons de rechargement, comme les cartouches et cartomiseurs pré-remplis doivent indiquer de façon précise le dosage en nicotine, la composition, les précautions d’usage et la date limite d’utilisation optimale. N’hésitez pas à refuser des flacons aux indications minimalistes. Il y a de fortes chances qu’il s’agisse d’ e-liquide acheté en gros et re-conditionné dans un environnement et selon des normes incertaines.

Liste non exhaustive de gammes de E-Liquide
Liquides européens Liquides américains Liquides chinois
Alfaliquid Johnson Creek Joyetech
Velvet halo Hangsen
Crystal High Caliber Dekang
D’lice Flux nectar
Flavour art
Choisir son e-liquide

Publié dans Débutants

Commenter cet article

Cloud Vapor 12/04/2014 13:17

J'aime les cigarettes électroniques, la meilleure chose à ce sujet est qu'il n'a pas de cendres.