Bien choisir son matériel

Publié le par Monsieur Vapoteur

Avant de vous lancer et d’acheter votre première cigarette électronique, prenez le temps de bien évaluer vos besoins et de vous informer sur les différents modèles existants et sur les revendeurs. Il est en effet important de choisir un matériel fiable, en adéquation avec vos habitudes et garantissant l’autonomie dont vous aurez besoin.

Avant tout, il convient de vérifier si le principe de la >cigarette électronique vous convient. Si vous n’avez pas la possibilité d’essayer la cigarette électronique auprès d’un proche, optez pour un modèle jetable. On commence à en trouver chez certains buralistes et dans la plupart des boutiques en ligne, pour environ 10 €. Ces modèles sont proposés avec ou sans nicotine. Pour un essai réaliste, il convient d’opter pour un modèle avec nicotine. Si vous êtes séduit, c’est le moment de choisir votre première cigarette électronique.

Bien choisir son premier kit
Un néophyte aura tendance à se ruer sur un modèle de type « mini » ressemblant de la façon la plus réaliste à une vrai clope. Erreur. Si ces modèles présentent l’avantage d’être familiers et rassurants, vous risquez fort de payer très cher un produit qui ne vous permettra pas une transition durable vers la cigarette électronique et au final vous avez toutes les chances d’être déçu. Par ailleurs, ce genre de modèle risque de vous attirez des regards noirs de la part de votre entourage si vous l’utilisez en public.

Bon à savoir : évitez soigneusement les offres groupées sur internet, ainsi que les vendeurs de cigarettes électroniques placés dans les premiers résultats de Google. Matériel inadapté, prix exorbitants, traitement des commandes et SAV déplorables, vous risquez la déception.

Le choix de votre première cigarette électronique doit répondre à deux critères : vos habitudes de fumeur et l’autonomie dont vous avez besoin.

Les différents modèles
Choisir une cigarette électronique revient en fait à choisir un modèle de batterie sur laquelle vous pourrez adapter le système qui va transformer votre e-liquide en vapeur. Les capacités (et donc la taille) de ces batteries varient de 180 à plusieurs milliers de milliampères (mAh). De la fréquence de consommation de cigarettes traditionnelles dépend le choix du modèle de cigarette électronique (et donc de batterie).

Vous fumez une dizaine de cigarette par jour ?
Orientez vous vers un modèle de type 510 ou KR-808 D. D’une capacité de 180 à 360 mAh, ce sont des modèles élégants, tout en longueur, en général de couleur noire ou blanche. Ils sont équipés à leur extrémité d’une diode luminescente bleu ou orange qui s’éclaire quand vous faites usage de votre cigarette électronique. ils fonctionnent soit avec des batteries manuelles actionnées par un bouton (switch), soit avec des batteries automatiques qui se déclenchent à l’aspiration. L’autonomie de ces modèles peut être améliorée avec des boîtiers portables dit BPR ou PCC qui vous permettent de ranger votre cigarette électronique et de recharger vos batteries. C’est le modèle idéal pour le vapoteur débutant et qui rappelle un peu le look d’une cigarette classique.

Vous fumez un paquet et plus de cigarettes par jour ?
Optez directement pour un kit de type Ego ou Riva. Il s’agit du modèle le plus courant chez les utilisateurs avertis de la cigarette électronique. D’une capacité variant de 650 à 1100 mAh, cette cigarette électronique est devenu un standard, et dispose d’une large offre d’accessoires. Son autonomie et sa modularité permettent aux gros fumeurs d’assurer une transition sereine de la clope vers la cigarette électronique.

Ces modèles conviendront à la grande majorité des fumeurs. Pour les autres en quête de sensations fortes, il existe des « mods », des cigarettes électroniques modifiées de toutes tailles et de toutes formes qui permettent de varier les sensations et le cas échéant de gagner en autonomie. Ils sont le plus souvent fabriqués de façon quasi artisanale, bien que certains fabricants commencent à s’y intéresser.

Il existe aussi des modèles en forme de pipe ou de cigare mais ils sont rarement fiables.

Bon à savoir : tous les modèles de cigarettes électroniques commercialisés en France sont fabriqués en Chine sans exception ! Il n’existe pas en France de chaines de fabrication de cigarette électronique.

Choisir le système de vaporisation
La vapeur des cigarettes électroniques est générée par un vaporisateur (ou atomiseur) dans lequel se trouve une résistance, alimenté en énergie d’un coté par la batterie et de l’autre coté en liquide par un réservoir (ou cartouche). La résistance est mesurée en ohms, de 1.5 (LR low resistance) à 3.0 ohms (voir plus pour certains usages spécifiques). Le LR procure théoriquement une vapeur chaude et abondante mais ne convient pas à tous les liquides.

Le système actuel le plus courant est dit « tank » (510-T, Ego-T). Il est réutilisable jusqu’à ce que l’atomiseur-tank perde en performances ou trépasse, mais c'est un entretien qui peut vite devenir fastidieux.

Un autre système associe en un seul bloc la cartouche et l’atomiseur : le cartomiseur (ou clearomiseur). Facile à utiliser et à remplir de e-liquide, il est réutilisable de nombreuses fois, ne nécessite pas d’entretien particulier et on le jette quand ses performances déclinent.
Bien choisir son matériel

Publié dans Débutants

Commenter cet article